Actu Chômage

dimanche
20 octobre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités Grèves massives en Grande Bretagne

Grèves massives en Grande Bretagne

Envoyer Imprimer
Près de 400.000 salariés du secteur public ont cessé le travail jeudi en Grande-Bretagne, à l'occasion de ce que les syndicats présentent comme le mouvement de grève le plus massif depuis l'arrivée au pouvoir du Parti travailliste il y a dix ans.

Il s'agit d'un nouveau coup dur pour le Premier ministre Gordon Brown, qui avait déjà été contraint la veille d'accepter des concessions sur son projet de réforme des impôts pour éviter une rébellion dans son propre parti. Près de 200.000 enseignants se sont mis en grève dans toute la Grande-Bretagne pour la première fois depuis plus de 20 ans afin de réclamer une revalorisation de leur salaire. Près d'un tiers des écoles en Angleterre et au pays de Galles devraient être affectées.

"Après trois années d'augmentations salariales inférieures à l'inflation, la perspective de repartir sur trois années du même acabit est la goutte qui fait déborder le vase", a déclaré Christine Blower, secrétaire générale du Syndicat national des enseignants (NUT). Ils ont été rejoints par d'autres salariés du secteur public, allant des garde-côtes aux inspecteurs du permis de conduire.

Les employés de la raffinerie pétrolière de Grangemouth, en Ecosse, devraient également se mettre en grève en raison d'un conflit sur les retraites, ce qui pourrait provoquer des perturbations dans la distribution du pétrole.

Des syndicats déterminés

Brown, dont la popularité a fondu au gré d'une succession de crises et qui tente de maintenir l'économie britannique à flot malgré les turbulences internationales, a estimé que cette grève était "très regrettable", et il a appelé les enseignants à revenir sur leur décision. Mais les syndicats sont déterminés et bien décidés à se battre contre un gouvernement qui tente de limiter les dépenses publiques.

Des millions de fonctionnaires ont été déçus par les derniers accords salariaux alors que le coût de la vie augmente. "Les fonctionnaires ont été confrontés à une attaque sans précédent du gouvernement au cours des cinq dernières années : 100.000 suppressions d'emplois, un plus grand nombre de privatisations des services publics, des attaques contre les retraites", a déclaré Mark Serwotka, qui est à la tête d'un syndicat de fonctionnaires.

Brown, qui a remplacé Tony Blair en juin au poste de Premier ministre après avoir occupé pendant dix ans le ministère des Finances, pourrait connaître sa première sanction dans les urnes à l'occasion d'élections locales le 1er mai, son premier test électoral depuis qu'il a succédé à Blair.

(Source : L'Express)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Jeudi, 24 Avril 2008 13:12 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...