Actu Chômage

mardi
28 septembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités Les syndicats des ministères sociaux s'opposent au contrôle social généralisé

Les syndicats des ministères sociaux s'opposent au contrôle social généralisé

Envoyer Imprimer
Les syndicats des ministères du Travail, de l'Emploi, de la Solidarité et de la Santé dénoncent une "réorientation" des politiques publiques conduisant à passer "de l'aide aux populations les plus fragiles ou en difficulté à leur contrôle". Ils annoncent une assemblée générale des personnels de ces ministères à Paris jeudi prochain pour décider d'éventuelles actions.

"Les réorganisations annoncées par le Conseil de modernisation des politiques publiques [...] remettent considérablement en cause les missions des ministères chargés de l'Emploi, du Travail, de la Santé et de la Solidarité", déclarent les syndicats CGT, UNSA, CFDT, SUD et FO des ministères concernés ainsi que le Syndicat national des inspecteurs de l'action sanitaire et sociale (SNIASS) dans un communiqué diffusé vendredi.

"Ces missions sont franchement réorientées vers la notion d'ordre public. On passe de l'aide aux populations les plus fragiles ou en difficulté à leur contrôle", assurent-ils. "Ainsi, certaines DDASS (Directions départementales des affaires sanitaires et sociales) ont été sollicitées par les préfectures pour s'occuper des enfants étrangers pendant que leurs parents sont interrogés dans les commissariats de police" lors d'interpellation pour des contrôles de papiers, selon eux. "Ainsi, l'accès à la nationalité française ne sera plus le même selon qu'on réside à Marseille ou à Nantes. Il n'y aura plus de régulation nationale, ce seront les préfets et les élus locaux qui décideront", dénoncent encore les organisations syndicales. "Ainsi, ceux qui recherchent un emploi devront accepter les postes qu'on leur indiquera sous peine de perdre leurs indemnités : c'est le retour du travail obligatoire", affirment-elles.

"Ces restructurations remettent en cause l'existence même de l'administration sociale. Elles sont menées sans tenir aucun compte des réflexions et positions des agents et de leurs représentants. [...] Les organisations syndicales s'opposent à cette régression généralisée du rôle social de l'Etat", poursuit le communiqué qui annonce une "assemblée générale de l'ensemble des personnels des ministères concernés", le 20 décembre à Paris.

L'initiative des organisations syndicales intervient alors que les principaux syndicats de l'Inspection du travail appellent à une grève illimitée à partir de lundi concernant le contrôle du travail illégal des étrangers, afin de protester contre les missions que le gouvernement veut leur imposer, selon eux, pour les expulsions de sans-papiers. "Les opérations conjointes" entre les services de lutte contre le travail illégal et la police "tendent à transformer les agents de contrôle de l'Inspection du travail en auxiliaires de police pour permettre d'atteindre l'objectif' de 25.000 expulsions en 2007 claironné" par le ministre de l'Immigration Brice Hortefeux, selon un communiqué des syndicats CGT, SUD et FSU.

(Source : La Tribune)

=> Les luttes en cours sur http://social.societal.free.fr

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Vendredi, 14 Décembre 2007 19:51 )  

Votre avis ?

Que vous souhaiter pour 2021 ?
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...