Actu Chômage

mercredi
18 septembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse La hausse du tabac rapportera 400 millions

La hausse du tabac rapportera 400 millions

Envoyer Imprimer
En augmentant de 6% le tarif des cigarettes lundi, le gouvernement veut remuscler la lutte contre le tabac. Les taxes étant proportionnelles au prix de vente, les rentrées fiscales devraient rebondir, mais tout dépendra de l'évolution de la consommation.

Redonner un coup de fouet à la lutte contre le tabac. L'interdiction de fumer dans les lieux publics intervenue le 1er février s'est déroulée sans heurts dans les entreprises et les administrations, et a fait chuter la consommation de tabac en milieu professionnel : 80% des salariés déclarent aujourd'hui travailler dans des lieux totalement non fumeurs (sans fumoir) contre 42% en janvier. Mais le recul du tabagisme reste insuffisant et a tendance à plafonner. Après les hausses massives de tarifs en 2003 et 2004 (+ 40%), les ventes de cigarettes avaient plongé de 30%. Elles se sont stabilisées ensuite, et sont même légèrement reparties à la hausse depuis un an. Par ailleurs, une recrudescence est observée chez les jeunes.

Réclamées par les industriels. Le gouvernement a donc fini par accepter d'entériner les hausses de tarifs réclamées par les industriels. Ces derniers, estimant le marché stabilisé, souhaitent reconstituer leurs marges écornées par les hausses de taxes du gouvernement Raffarin. Les tarifs vont donc augmenter de 6% lundi, à l'initiative des fabricants, sans que la fiscalité soit modifiée (les taxes représentent 80% du prix du paquet). «La lutte contre le tabagisme est une priorité gouvernementale», a insisté hier Eric Woerth, le ministre du Budget.

Mais si le taux de prélèvement n'augmente pas, les recettes fiscales vont progresser. Les droits sur le tabac représentent 9,3 milliards d'euros et sont, à 90%, proportionnels au prix de vente. Il faut y ajouter 1,4 milliard d'euros de TVA (le taux est de 16,4%) qui suit, là encore, les tarifs. Ainsi, à volumes inchangés, les recettes fiscales issues du tabac augmenteraient-elles de plus de 600 millions d'euros en année pleine.

Renforcement des contrôles. Mais les Douanes anticipent un recul des ventes de 0,3% à 0,5%. Et, en raison d'un décalage de deux mois des recouvrements, le surplus de rentrées fiscales est estimé à 100 millions d'euros par Bercy pour 2007. En 2008, il pourrait atteindre «entre 350 et 400 millions d'euros». L'interdiction totale de fumer dans les bars et restaurants à partir du 1er janvier devrait cependant avoir un impact important sur la consommation de cigarettes, ce qui réduira les plus-values fiscales.

Outre les régimes sociaux (lire en commentaire), les industriels et les buralistes, qui perçoivent respectivement 11,62% et 8% du prix de vente, seront les autres bénéficiaires. La Confédération des buralistes dénonce néanmoins la hausse des tarifs qui pourrait, selon elle, déstabiliser le marché et pénaliser les débitants frontaliers. En réponse, Eric Woerth garantit «le renforcement des contrôles pour empêcher toute reprise des petits trafics de proximité».

(Source : Les Echos)

NDLR : De la même façon qu'il fait des économies en supprimant des postes de fonctionnaires au nom de "la dette" et qu'il rackette les automobilistes avec ses radars au nom de la sécurité routière, au nom de la santé publique le gouvernement va également racketter les fumeurs. Et bientôt, il rackettera tous les Français avec sa TVA "sociale". Que voulez-vous, il faut bien trouver par-ci par-là de quoi éponger les 15 milliards du "paquet fiscal"...

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Dimanche, 05 Août 2007 18:34 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...