Actu Chômage

vendredi
30 juillet
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Pourquoi les patrons recrutent en CNE et au Smic

Pourquoi les patrons recrutent en CNE et au Smic

Envoyer Imprimer
Voici l'échange entre une chômeuse de Nîmes et un employeur qui propose un CNE au Smic.

1. L’offre d’emploi

Numéro d’offre XXXXXXX Offre actualisée le 09/03/07

FORMATEUR/FORMATRICE EN COMMERCE INTERNATIONAL/INFORMATIQUE H/F (Code Métier ROME XXXXX)

DIPLOME EN COMMERCE INTERNATIONAL, VOUS MAITRISEZ INTERNET ET LOGICIELS PHOTOSHOP ET CONNAISSEZ HTML, FLASH. VOUS SEREZ CHARGE DE FORMATION SUR SITE ET A DISTANCE (REDACTION DE FORMATIONS, LES TRANSFORMER EN MODULES DE E-LEARNING, SUIVI DES ETUDIANTS ADULTES)

Lieu de travail 83 - LA VALETTE-DU-VAR

Type de contrat CONTRAT NOUVELLE EMBAUCHE

Nature d’offre CONTRAT DE TRAVAIL

Expérience DEBUTANT ACCEPTE

Formation et connaissances DIPL. NIV. BAC+2 COMMER.INTERNATIO EXIGE(E)

Qualification Employé qualifié

Salaire indicatif HORAIRE 8,27 Euros (54,25 F) MINIMUM, A NEGOCIER SELON COMPETENCES

Durée hebdomadaire de travail 35H00 HEBDO

Taille de l’entreprise 10 A 19 SALARIES

Secteur d’activité INTERMEDIAIRE.SPECIAL.COMMERCE

Si cette offre vous intéresse, veuillez adresser votre CV et une lettre de motivation, en précisant le numéro de l’offre à : GROUPE XXXXXXXXXX ZAC VALGORA BT T 83160 LA VALETTE DU VAR ET LETTRE DE MOTIVATION PAR COURRIER OU FAX XXXXXXXXXXX

2. La Chômeuse répond par mail

Bonjour, je viens de prendre connaissance de votre annonce sur le site anpe. Je la trouve fort intéressante mais je suis stupéfaite du salaire que vous proposez en regard des fonctions à mettre en oeuvre. Je tiens à vous dire que je trouve cela inadmissible. Cordialement,

3. Le futur employeur aussi :

Bonjour Madame,

Je ne sais pas quelle annonce vous avez vue, mais moi, ce que je trouve inadmissible, c’est qu’il y ait des personnes qui PRÉFÈRENT RESTER À NE RIEN FAIRE plutôt que de répondre à un job sous-payé par rapport à leurs supposées compétences. Elles se privent ainsi de :
- faire marcher leurs méninges qui s’encroûtent à force de ne pas fonctionner, et chaque jour qui passe les rend moins opérationnelles et moins aptes au travail bien payé qu’elles attendent,
- rencontrer des opportunités qui auraient pu les propulser au-delà de leurs rêves,
- se prendre en charge et préfèrent pénaliser l’assistance publique en restant à la charge de la société, renchérissant ainsi le coût du travail et empêchant des petites entreprises comme la nôtre d’embaucher et de payer plus nos collaborateurs.

Il semble que vous êtes dans le schéma si volontiers présenté des "patrons qui s’en mettent plein les poches et qui exploitent leurs salariés". La réalité, en tout cas de l’entreprise que je dirige, est toute autre. Il faut tous les jours se battre pour avoir des ventes et, pour votre information, sans ventes, pas d’argent et pas de salaires. Peu de personnes font cette relation pourtant évidente. De plus, QUEL QUE SOIT LE NIVEAU DE DIPLÔME, il faut compter entre 6 et 12 mois avant qu’un nouveau collaborateur soit opérationnel et autonome. Pendant qu’il apprend le travail, on le paie. les connaissances acquises sont à lui pour toujours, cela on ne le dit pas assez. Et par la suite, même s’il ne permet pas de rentrer de l’argent, on le paie encore.
Sachez aussi que, quand une personne a su se rendre indispensable à une entreprise, il n’y a pratiquement pas de limite au salaire qu’elle peut obtenir. Mais pas d’abord, pas juste sur ses diplômes, après qu’elle ait montré de quoi elle est capable.

Nous offrons aux personnes qui nous rejoignent un cadre de travail que ceux qui en bénéficient trouvent très agréable, avec un respect total des personnes et un travail toujours intéressant, avec aussi la possibilité quand on a un collaborateur qui ne se sent pas à l’aise, d’être affecté à une autre fonction pour lui être agréable et le garder. Le deal avec tous est clair : aidez-nous à faire des ventes et à gagner de l’argent, et vous percevez des commissions généreuses.

J’espère vous avoir éclairée sur les réalités des entreprises, vues du côté des chefs d’entreprise - qui ne sont pas tous pourris. On ne parle pas assez par contre des dommages causés par des salariés inconscients dans les entreprises. Je pourrais vous donner des exemples vécus.

Meilleures salutations,

(Source : Collectif RTO)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Lundi, 19 Mars 2007 18:15 )  

Votre avis ?

Que vous souhaiter pour 2021 ?
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...