Actu Chômage

samedi
14 décembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique 195 millions de chômeurs dans le monde en 2006, un record !

195 millions de chômeurs dans le monde en 2006, un record !

Envoyer Imprimer
Malgré une croissance économique globale soutenue et un taux de chômage mondial à 6,3%, le nombre des chômeurs dans le monde est resté en 2006 à son plus haut niveau historique.

S'ils sont 2,9 milliards d'êtres humains de plus de 15 ans à avoir un emploi, ils sont 195,2 millions à en être privés. De même, les travailleurs pauvres n'ont bénéficié que très modestement de la croissance et 1,37 million de travailleurs extrêmement pauvres ne survivent qu'avec l'équivalent de 2 dollars américains par jour et par personne. Tel est le constat que déplore le Bureau international du Travail (BIT) dans son rapport annuel sur "Les tendances mondiales de l'emploi" publié hier.

Les jeunes de 18 à 24 ans représentent 44% des chômeurs dans le monde. Et les femmes sont toujours écartées de l'emploi : elles sont 48,9% à en avoir un contre 74% des hommes (à noter que ces ratios étaient de 49,6% et de 75,7% en 1996).

C'est au Moyen-Orient et en Afrique que le chômage frappe le plus durement (10% minimum, avec les plus fortes proportions de travailleurs pauvres), tandis qu'en Asie de l'Est il est resté le plus faible (3,6%). L'Union européenne se situe dans la moyenne avec un taux de chômage officiel à 6,2%.

Pour la première fois, en 2006, le secteur tertiaire est devenu premier employeur dans le monde et concerne désormais 40% des travailleurs contre 38,7% pour le secteur agricole et 21,3% pour l'industrie.

Une croissance qui ne créé plus d'emplois

"Dix ans de forte croissance n'ont eu qu'un léger impact - et dans une petite poignée de pays seulement - sur le nombre de travailleurs qui vivent avec leur famille dans la misère. Qui plus est, la croissance n'a pas non plus fait baisser le chômage", a déploré le directeur général du BIT Juan Somavia. "Au cours de la dernière décennie, la croissance économique s'est traduite par plus de gains de productivité que de croissance de l'emploi : la productivité mondiale a crû de 26% alors que le nombre d'emplois dans le monde n'a, lui, augmenté que de 16,6%".

Pourtant, la réduction du nombre des chômeurs et des travailleurs pauvres est une condition préalable au développement et à la croissance économique futurs, avertit le BIT : "Il est temps pour les gouvernements et pour la communauté internationale de s'assurer que la situation économique favorable dans la plupart des régions du monde se traduise par une croissance des emplois décents". Un avertissement qui, dans l'immédiat, ne risque pas d'être entendu.

De plus, nous pouvons avancer que les critères du BIT demeurent largement en dessous de la réalité, comme on le voit plus précisément en France. On peut imaginer que chaque pays comptabilise ses chômeurs avec plus ou moins de probité pour embellir des résultats honteux...

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Jeudi, 25 Janvier 2007 08:42 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'a...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...