Actu Chômage

mardi
10 décembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique 415.600 seniors en "DRE", + 2% en 2006

415.600 seniors en "DRE", + 2% en 2006

Envoyer Imprimer
Le Premier ministre estime que les salariés devront "travailler plus longtemps" pour assurer la "pérennité des retraites" et plaide pour un examen "au cas par cas" des régimes spéciaux, selon les conclusions du dernier rapport du Conseil d'orientation des retraites.

Une fois de plus, Dominique de Villepin est-il l'homme qui n'a rien compris ? Car le problème de l’emploi des seniors reste récurrent malgré le plan d'action concerté du gouvernement de juin 2006, qui a lui-même succédé à l'accord interprofessionnel entre syndicats et patronat signé au mois de mars. Structurel selon Annie Thomas, présidente CFDT de l'Unedic, qui dénonce "le double langage d'un patronat qui négocie un accord (en faveur de l'emploi des seniors) d'un côté, mais agit différemment dans les entreprises. [...] Les chefs d'entreprise se séparent en premier lieu des seniors (1). Les salariés, bien souvent, s'en accommodent et parfois, les syndicats utilisent ce dispositif pour régler des situations difficiles, lors de plans sociaux par exemple". Et d'ajouter qu'à ses yeux "la politique de maintien dans l'emploi des seniors reste très virtuelle"...

Pour preuve : à la fin du mois de novembre 2006, ils étaient très exactement 415.593 laissés sur le carreau et dispensés de recherche d'emploi (2), représentant 20% des inscrits à l'ANPE sans faire partie d'aucune de ses 8 catégories. Leur population croît de plusieurs milliers chaque mois : en 2006, le nombre des "DRE" a augmenté de 2% auquel il conviendrait d'ajouter quelque 100.000 seniors supplémentaires qui ne perçoivent aucune indemnisation, tous exclus des statistiques officielles du chômage ! Des chiffres accablants qui contredisent les discours volontaristes du gouvernement, des partenaires sociaux et autres préconisations ineptes du COR ou de l'OCDE, qui répètent à l'envi qu'il convient de travailler plus longtemps (alors qu'il manque au minimum 2 millions d'emplois en France) et d'accroître l'emploi des seniors (alors qu'ils sont les plus discriminés sur le marché du travail et de la formation professionnelle).

(1) Rappelons que les employeurs estiment qu'un salarié devient trop vieux, trop cher et pas assez malléable dès qu'il dépasse l'âge de 35 ou 40 ans.
(2) La DRE concerne : • les allocataires de l'assurance-chômage âgés de plus de 57 ans et demi • ceux de plus de 55 ans qui ont cotisé les 160 trimestres nécessaires pour prétendre à l'assurance-vieillesse à taux plein • les titulaires de l'allocation spécifique de solidarité (ASS) de plus de 55 ans • les bénéficiaires de l'allocation équivalent retraite (AER).
Cette dispense est un choix personnel, aucunement obligatoire.

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Vendredi, 12 Janvier 2007 07:18 )  

Commentaires 

 
0 # Rose 2007-01-12 11:18 415 000 ! Si on y ajoute les probables 550 000 radiés administratifs et bon nombre de découragés, toujours au chômage mais ne pointant plus à l'ANPE, elle a bonne figure, la baisse du chômage !
Plus d'un million de chômeurs inexistants, niés, effacés. Comment appeler ça ? Un génocide ?
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Yves 2007-01-12 12:22 Extraits de notre article du 15 novembre 2006.

Créée il y a deux ans et demi, notre association – Alternatives Pour une Nouvelle Économie de l’Emploi – s’est imposée, par le biais de ses sites Internet, sur plusieurs thèmes-clés du débat national (…).

(…)

- Notre engagement en faveur de l’emploi des Seniors.

Le premier procès que nous avons engagé contre les discriminations à l’embauche sur des critères d’âge a été renvoyé. Courant 2007, se déroulera donc à Niort une audience en correctionnelle qui devrait parachever les démarches juridiques que nous avons initiées il y a deux ans (Dernière info en date : Un procès sur le même sujet va se dérouler à Lyon, le 13 février 2007). Nous estimons légitimement avoir pesé de notre «petit poids» dans la prise de conscience concernant le problème du sous-emploi des Seniors en France (même si à ce jour, rien n’est résolu, malheureusement ). Parallèlement, nous avons contesté le classement sans suite de nos autres plaintes par le Parquet de Paris. Et nous attendons la décision du Procureur Général de la Cour d’Appel sur ce dossier.
Enfin, nous devrions obtenir, à un moment ou un autre, des réponses concrètes sur les questions que nous avons soulevées sur les discriminations à l’embauche à la SNCF et à EDF, une démarche qui a été soutenue par la HALDE (Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité).

• En savoir plus sur le procès de Niort.

• En savoir plus sur la contestation du classement sans suite de nos plaintes.

• En savoir plus sur EDF et la SNCF doivent s’expliquer.

(…)

- La réalité de la baisse du chômage.

D’ici les élections 2007, nous continuerons à décrypter ce qui se cache derrière la baisse du chômage revendiquée par le gouvernement. De plus en plus de chômeurs et précaires sortent des statistiques officielles (chômeurs de catégorie 1), par le «jeu» des radiations, des DRE (chômeurs de plus de 57 ans dispensés de recherche d’emploi. Ils sont plus de 400.000 !), des CRP (conventions de reclassement personnalisé) et autres truchements statistiques. Nous consacrons à ce thème-clé des débats de 2007 un dossier complet que nous alimentons au gré de nos investigations souvent exclusives.

• Pour en savoir plus sur la «baisse» du chômage.

(…)
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...