Actu Chômage

jeudi
29 octobre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Patrons voyous… et pourris, la TOTALE !

Patrons voyous… et pourris, la TOTALE !

Envoyer Imprimer
Trente tonnes de marchandise ont été trouvées dans un entrepôt frigorifique de Bezons dans le Val d'Oise. Les malfaiteurs revendaient la viande sur les marchés de la région ou sous forme de plats cuisinés.

Le nom de l'entreprise, les "Comptoirs fermiers d'Auvergne" ne laissait pas présager la nature du trafic mis à jour : un vaste négoce de viande avariée. Trente tonnes de marchandise ont en effet été découvertes samedi dernier dans un entrepôt frigorifique de Bezons dans le Val d'Oise qui employait en outre une douzaine de travailleurs illégaux.

La saisie record, selon les enquêteurs, a été effectuée par la police aux frontières (PAF) du Val d'Oise qui a interpellé les deux gérants de l'entreprise, déférés devant la justice. Les deux hommes avaient monté un véritable négoce de la viande pourrie : ils reconditionnaient une marchandise dont l'origine reste encore inconnue, puis la revendaient sur les marchés des Hauts-de-Seine ou de la région Ile-de-France, telle quelle, ou plus dissimulée, par exemple sous forme de plats cuisinés, ou de merguez. Et ce trafic semblait bien fonctionner : les "Comptoirs fermiers d'Auvergne" possédaient notamment 7 camions frigorifiques.

Pour monter ce trafic, les malfaiteurs auraient repris une société officiellement rayée de la carte et notamment des listes de l'Union de recouvrement de cotisations de sécurité sociale et d'allocations familiales (URSSAF) pour créer de toutes pièces les "Comptoirs fermiers d'Auvergne" et "Chevallier et frères", sans s'acquitter des cotisations habituelles. Des faits de fraude fiscale pourraient donc être reprochés aux deux gérants, déjà poursuivis pour "travail dissimulé".

(Source : L'Express.fr)

Rajout d'Actuchomage : Viande pourrie, travail au noir, fraude fiscale… voilà deux sympathiques patrons qui n’ont pas fait dans la dentelle… mais dans la merguez avariée. Prison ferme et définitive pour eux ? Ou relaxe pour défauts de procédure ? On suivra avec intérêt les suites judiciaires de cette affaire.

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Vendredi, 01 Décembre 2006 14:17 )  

Votre avis ?

Économie, chômage, emploi : Comment appréhendez-vous ces 12 premiers mois ?
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...