Actu Chômage

jeudi
12 décembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Nouveaux dispositifs anti-fraude dans les Assedic

Nouveaux dispositifs anti-fraude dans les Assedic

Envoyer Imprimer
Face aux escroqueries à l'assurance chômage, l'Unedic va généraliser les détecteurs de faux papiers dans ses antennes Assedic et signera avant l'été une "Convention de lutte contre les fraudes".

En février dernier, l'Unedic avait recensé 19 cas d'escroqueries aux Assedic organisées "en réseaux", concernant 6.400 personnes pour un préjudice total évalué à environ 80 millions d'euros. Une somme certes limitée au regard des 30 milliards d'euros d'allocations versées chaque année par le régime d'assurance chômage, mais qui a poussé l'Unedic à renforcer son dispositif : depuis février 2005, un "Service de prévention des fraudes" occupe six personnes à plein temps, tandis que "70 correspondants dans les 30 Assedic sont chargés de ces sujets".

La méthode est souvent la même, explique Michel Rimbault, responsable du service de prévention des fraudes : "Les malfrats, qui agissent en réseaux très organisés, créent des sociétés bidon, des coquilles vides avec de faux salariés", qui, fictivement licenciés ensuite, "viennent s'inscrire à l'Assedic et reversent en échange une partie de leurs allocations aux faussaires". Pour contrer ces escrocs, "nous avons décidé de généraliser les vérifications d'identité" et "depuis le 1er trimestre 2006, toutes les antennes sont équipées de détecteurs de faux papiers". L'année dernière, des expérimentations en ce sens avaient permis de découvrir "plus de 300 dossiers frauduleux pour un préjudice évité de l'ordre de 5 millions d'euros", précise-t-il. Parallèlement, "dès 2007, les employeurs devront, lors de leurs déclarations mensuelles ou trimestrielles de cotisations chômage, indiquer le nom de tous les salariés". Enfin, "une convention de lutte contre les fraudes devrait être signée avant l'été, entre l'Unedic, l'assurance maladie, les allocations familiales, l'URSSAF et les caisses de retraites, elles aussi victimes d'escroqueries".

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Lundi, 22 Mai 2006 19:26 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...