Actu Chômage

lundi
23 septembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Nos actions et engagements Le Pen interviewé sur Actuchomage. Pourquoi ?

Le Pen interviewé sur Actuchomage. Pourquoi ?

Envoyer Imprimer
Le 15 mars dernier, nous posions sur nos forums la question suivante : «Faut-il interviewer Jean-Marie Le Pen ?». Ce débat suscita de nombreuses réactions vues et lues par des centaines d’utilisateurs du site. Et, en date du 20 avril, 70% répondirent «OUI» à la question posée.

Nous avons donc pris contact avec le secrétariat de Jean-Marie Le Pen ; ce dernier nous a accordé une interview mercredi 3 mai (et elle sera en ligne mardi 9. Pour plus d'infos : lire nos commentaires ci-dessous).

Nous rencontrerons tous les candidats «crédibles»

Le Président du Front National inaugure une série d’entretiens qui nous amènera à rencontrer d’ici avril 2007 tous les candidats «crédibles» aux élections présidentielles, de l’extrême gauche à l’extrême droite. Nous commençons par Le Pen car il est un des rares postulants officiellement déclarés. Qui plus est, il était au second tour des élections de 2002 (avec près de 18% des suffrages). Nos questions seront bien évidemment essentiellement orientées sur les questions du chômage et de l’emploi qui seront au cœur du scrutin présidentiel.

Papy fait de la résistance

Âgé de près de 80 ans (il est né en 1928), «marqué à la culotte» (comme disent les footballeurs) par Sarkozy, qui affirme ouvertement chasser sur les terres du FN, et par Philippe de Villiers, Le Pen a-t-il une chance d’être présent au second tour en 2007 ? La dispersion prévisible des voix, tant à gauche qu’à droite, pourrait ouvrir une voie «Royal» à celui qui peut s’appuyer sur un électorat fidèle et déterminé (même si 77% de ses sympathisants assurent avoir une bonne opinion de Nicolas Sarkozy, selon une enquête Ipsos).

Vers un nouveau séisme politique ?

Voie «Royal» en effet, car dès septembre 2004, Le Pen a misé non sans perspicacité sur la présence de la Présidente du Conseil régional de Poitou-Charentes en 2007 : «Je parie sur Ségolène Royal. Madame Royal est une bourgeoise de gauche : pas trop bourgeoise, pas trop de gauche. Le PS voudra avoir une femme candidate. Ce sera la meilleure façon de court-circuiter la meute de ses éléphants» (interview accordée au Parisien le 24/09/04).

L’occasion nous est donnée de rencontrer un homme qui fait la Une des médias depuis plus de 20 ans et qui, à 79 ans, pourrait créer un nouveau séisme politique dans un peu plus d’un an.

Yves Barraud

PS : Rappelons à nos lecteurs que, depuis son lancement, Actuchomage a respecté le pluralisme des engagements politiques. Nous avons interviewé : Olivier Besancenot (LCR), Claire Villiers (Alternative citoyenne/PC), Martine Billard (Les Verts), Arnaud Montebourg (Rénover Maintenant/PS), Julien Dray (PS), Francis Vercamer (UDF), Nicolas Dupont-Aignan (UMP). Les ministres Jean-Louis Borloo et Gérard Larcher ayant décliné notre offre… de façon très peu courtoise.

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Jeudi, 20 Avril 2006 17:41 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...