Actu Chômage

jeudi
18 juillet
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Medef : Seillière fait son bilan

Medef : Seillière fait son bilan

Envoyer Imprimer
Le président sortant du MEDEF Ernest-Antoine Seillière estime dans une interview publiée lundi 4 juillet par Le Figaro que son équipe et lui ont, en huit ans de pouvoir, "construit une vraie expression des entrepreneurs".

"L'institution est maintenant suffisamment vivante pour se transmettre dans les meilleures conditions", souligne le patron des patrons avant d'ajouter que malgré des hommes politiques qui "gardent des positionnements très archaïques", "nous avons fait une grande partie du chemin" : "La France a de merveilleux atouts, mais nous n'arriverons pas à réaliser nos ambitions si nous ne prenons pas conscience qu'il faut changer nos structures".
Pour Ernest-Antoine Seillière, "la gauche est encore très idéologique et très raide (...) Elle a amplifié le retard français. Et nous avons une droite qui, bien que parfaitement informée des enjeux, n'a pas osé s'engager ou ne l'a fait que très partiellement".
Interrogé sur les "premiers pas" du gouvernement Villepin, Ernest-Antoine Seillière se dit "encouragé par sa décision de se concentrer sur l'emploi et sur certains blocages du code du travail" : "Le contrat nouvelle embauche, les mesures sur les seuils aussi sont le signe d'une prise de conscience". Mais le président sortant du MEDEF continue de penser que "le code du travail et les 35 heures freinent l'activité" : "Les syndicats ne contribuent pas à l'adaptation, ils jouent en permanence le refus. Le modèle social français est un modèle immobile qui semble se complaire dans cet immobilisme".

(Source : AP)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Lundi, 04 Juillet 2005 19:09 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...