Actu Chômage

mercredi
17 juillet
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Les banques à l'attaque de La Poste

Les banques à l'attaque de La Poste

Envoyer Imprimer
Elles dénoncent la loi de régulation postale qui autorise les guichets à faire du crédit immobilier.
Par Catherine Maussion - LIBÉRATION - samedi 14 mai 2005.

Syndiqués de La Poste et banquiers, même combat : sus à la Banque postale !
Jeudi, les sénateurs, en adoptant la loi de régulation postale, ont mis sur les rails un nouvel établissement de crédit : La Poste. Dès janvier 2006, les 17.000 guichets postaux pourront distribuer du crédit immobilier sans épargne préalable, en attendant le crédit à la consommation et les assurances pour la maison et la voiture. Face à ce nouveau concurrent, la FBF (Fédération bancaire française) s'est mise en position de combat. Une posture pas évidente pour les banquiers qui ont déjà dû renoncer à saisir Bruxelles : «pour saisir qui que ce soit, il faut un motif clair», comme l'a constaté Pierre de Lauzun, responsable à la FBF. Et la fédération n'en avait pas trouvé.

Mais ce n'est que partie remise. Les banquiers sont remontés à l'attaque en publiant, jeudi, un Livre blanc. Sorte de catalogue de tous les recours possibles ouverts au secteur bancaire pour interdire à La Poste de piétiner ses plates-bandes, en distribuant du crédit. Direction de la concurrence, Commission de Bruxelles, Banque de France, même le nouveau régulateur du secteur, chacun a reçu sa copie. Les banquiers sont à l'affût de la moindre distorsion de concurrence, du moindre euro d'aide publique qui ne serait pas justifié. L'offensive n'inquiète pas outre mesure Jean-Paul Bailly, le président de La Poste : «La FBF joue son rôle de lobbyiste.» Depuis longtemps, La Poste réclame d'élargir sa palette pour conserver, surtout en zone rurale, ses clients des CCP. Et doper l'activité des bureaux ruraux moribonds. http://medicalguide.cc

Les syndicats ne sont pas du même avis. Hier, SUD-PTT a attaqué la Banque postale, dénonçant «une mascarade dont les usagers des services financiers de La Poste seront les grands perdants». Et le syndicat prédit le pire : «Des patrons de La Poste se comporteront, n'en doutons pas, comme leurs homologues banquiers, à la tête "d'une banque comme les autres", notamment pour ce qui concerne la sélection de la clientèle et la politique tarifaire.» Vendredi, Jean-Paul Bailly, redonnait encore quelques motifs de s'inquiéter aux banquiers : il annonce 9% de parts de marché dans les dix ans.

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Dimanche, 15 Mai 2005 17:56 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...