Actu Chômage

mardi
16 juillet
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Le chômage aussi a ses négationnistes

Le chômage aussi a ses négationnistes

Envoyer Imprimer
La très curieuse analyse d'un "chercheur" : Philippe Askenazy, chargé de recherches au CNRS, explique dans le Monde Economie du 8 mars que ce taux de chômage est à la fois une mauvaise et une «bonne» nouvelle.

Une mauvaise nouvelle, bien évidemment, car il met en évidence le fait que, malgré le retour de la croissance, on n’assiste pas en France à une relance significative de l’emploi. Aussi le 1,8% de croissance prévu pour 2005 par la plupart des conjoncturistes ne sera vraisemblablement pas suffisant."Il faudrait donc au plus vite reconstruire une croissance dynamique en France basée sur la confiance, des perspectives d'amélioration des revenus et l'innovation."

Une «bonne» nouvelle par ailleurs, dans la mesure où, si le taux de chômage est si fort aujourd’hui, c’est en partie en raison du fait que "les entreprises n'ont pas eu besoin d'embaucher en 2004 (et n'auront peut-être pas besoin en 2005) puisqu'elles ont conservé leur main-d'œuvre malgré la quasi-récession de 2003". Les DRH ont, explique M. Askenazy, mis en œuvre une gestion plus raisonnée des ressources humaines, associée à une politique de modération salariale : "Lisser l'évolution des effectifs en contrats à durée indéterminée (CDI) et jouer sur le volant contrat à durée déterminée (CDD)-intérim comme variable d'ajustement. La modération salariale observée depuis plusieurs années facilite cette mécanique." Ceci est le fruit de la réflexion des DRH ces dix dernières années, une réflexion qui les a conduits à remettre en question les vagues massives de licenciements de la première moitié des années 1990. On a donc là, selon M. Askenazy, "la preuve d'une gestion plus rationnelle des ressources humaines en entreprise qui, au niveau macroéconomique, éviterait une dégradation trop forte du marché du travail et donc de plonger dans la récession ou de la prolonger". Ce qui constitue malgré tout une bonne nouvelle...

(Source : Le Monde)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mercredi, 16 Mars 2005 16:04 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...