Actu Chômage

mardi
17 septembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités Les grèves et manifs de la semaine

Les grèves et manifs de la semaine

Envoyer Imprimer
Une semaine sociale qui s'annonce marquée par une déferlante de mobilisations dans le monde de la santé et dans le secteur public, où menaces sur l'emploi et revendications salariales cristallisent les mécontentements face à des pouvoirs publics déterminés à ne pas céder : fonctionnaires, personnels de l'Education nationale, agents de la Poste, cheminots, électriciens et gaziers, chirurgiens hospitaliers, psychiatres et urgentistes sont appelés tour à tour à faire grève et à manifester les 18, 19 et 20 janvier pour défendre leurs salaires, l'emploi et les missions du service public.

MARDI : les postiers ouvriront le bal demain avec un appel à la grève lancé aux 300.000 agents par la CGT, Sud, FO et la CFTC, pour dénoncer la libéralisation du secteur postal et marquer leur refus d'une banque postale, dont ils redoutent que sa création n'entraîne la suppression de "milliers d'emplois" et la fin des services financiers "pour tous".

MERCREDI : les cheminots leur emboîteront le pas, le jour-même de l'adoption au conseil d'administration de la SNCF du budget 2005 contre lequel sept syndicats (CGT, Sud-Rail, Unsa, FO, CFTC, CFDT et Fgaac) appellent à la grève à partir de mardi 20h jusqu'à jeudi 8h. La fédération SUD appelle pour sa part à une grève "illimitée". Ils dénoncent les 3.590 nouvelles suppressions d'emplois (sur 168.300) prévues dans le budget, mais également "la dégradation des conditions de travail et le désengagement de l'Etat".
Egalement, les électriciens et gaziers sont appelés à 24 heures de grève par la CGT et à 4 heures de grève par FO, à l'occasion d'un conseil d'administration d'EDF consacré au projet industriel de l'entreprise. La CGT craint que celui-ci ne se traduise par la suppression de 12.000 à 15.000 emplois d'ici la fin 2007.
Enfin, plusieurs syndicats de chirurgiens hospitaliers (SCH, CMH, Snam, Symhospriv et UCCSF) appellent à la grève pour protester contre "l'abandon des engagements de mise en oeuvre d'un "plan chirurgie"" par le gouvernement.

JEUDI : ce sera au tour des fonctionnaires et des personnels de l'Education nationale de battre le pavé. Les quelque 5 millions d'agents des 3 Fonctions publiques ont été appelés à 24 heures de grève par leurs fédérations CGT, CFDT, FO, FSU, Unsa et CFTC pour les salaires, à la suite de l'échec des négociations salariales fin décembre, mais aussi pour la défense de l'emploi et des missions de service public.
Dans l'Education nationale, outre les "milliers de suppressions d'emplois" que dénonce l'intersyndicale FSU, Unsa, CGT, CFDT, FAEN, c'est aussi contre la loi d'orientation sur l'école du ministre François Fillon que l'ensemble des personnels sont appelés à une grève nationale.
La détermination des fonctionnaires ne devrait qu'être renforcée par les propos de Jean-Pierre Raffarin, estimant être allé "au bout de ce que nous pouvions faire" sur la question salariale, samedi dans Libération.
Dans la santé, l'Intersyndicale de défense de la psychiatrie publique (IDEPP) appelle à une journée d'action et de grève, tout comme les urgentistes de l'Amuhf, présidée par Patrick Pelloux, qui protestent contre la réforme du statut hospitalier.

A noter que 65% des Français se prononcent sympathisants de ces mouvements et revendications. Une belle semaine !
Mis à jour ( Lundi, 17 Janvier 2005 19:10 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...