Actu Chômage

vendredi
23 août
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Sécurité, délinquance, violence

Sécurité, délinquance, violence

Envoyer Imprimer
Notre ministre de l'Intérieur Dominique de Villepin, fort de ses récentes interventions dans les établissements scolaires, se félicite d'annoncer la chute annuelle de la délinquance "la plus forte depuis 1995" : - 3,76%, un vrai bonheur !

Crimes et délits, délinquance de voie publique, terrorisme et grand banditisme, tout baigne ! Une seule ombre au tableau : le résultat des violences contre les personnes, une faible baisse de 0,25% qui ne le satisfait pas... "Ce sera ma première priorité pour 2005", a-t-il assuré. Alors qu'il souhaite "prendre la mesure des nouveaux défis de la sécurité", ici à Actuchomage nous nous interrogeons sur les termes mêmes de "sécurité", "délinquance" et "violence".
Dans la bouche de Jacques Chirac, la "sécurité des Français" c'est finalement protéger les biens des plus riches contre les agressions des plus pauvres. Dans celle de Nicolas Sarkozy, la délinquance c'est cette petite racaille basanée qui a osé l'interpeller un soir au Forum des Halles et qui méritait d'avoir fait de la prison, oh oui, mais sûrement pas son ami Juppé...

Pour nous qui sommes chômeurs - voire de longue durée - la violence, c'est celle qui nous est faite chaque jour par une société prospère qui nous exclut de l'emploi, du logement, et de l'avenir en nous rendant inutiles et coupables. Pour ceux qui travaillent, la violence est celle qu'ils subissent chaque jour dans leur entreprise, l'aliénation, la hausse des prix, le stress et la précarité qui les guette au nom de l'économie.

La violence aux personnes est quotidienne et larvée. Elle vient d'en haut et se disperse en bas. Ensuite, elle prend des formes que l'Etat se vante de combattre alors qu'il est le principal générateur de ce chaos... Vaste débat.

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Vendredi, 14 Janvier 2005 20:44 )  

Commentaires 

 
0 # martine 2005-01-14 23:07 Pour moi, la violence, c'est :

- quand l'ambiance archi-glauque de mon Agence Locale pour l'Emploi me fout le bourdon pendant une semaine, j'en sors plus de chez moi !
- quand il faut avoir moins de 35 ans pour un poste de chargée de clientèle, ou alors moins de 30 pour faire assistante commerciale,
- quand j'envoie des tas de candidatures auxquelles personne ne daigne répondre,
- quand un pote me sort "pour rigoler" - parce qu'il en chie au boulot en ce moment - qu'il bosse pour les chômeurs,
- quand un type des services sociaux m'envoie chier en me disant qu'il faudrait que j'accepte n'importe quel travail parce que je viens de lui expliquer qu'avec 410 euros par mois je ne peux plus payer mon loyer,
- quand le centre médico-psychologique de mon quartier ne veut pas me filer un rdv avec un psy parce que j'aurais besoin de parler et qu'ils sont débordés,
- quand les gens se baladent à Noël avec leurs achats alors que je ne peux même plus faire de cadeau à personne,
- quand mes potes ne m'appellent même plus pour le nouvel an parce que je leur fous sûrement le blues avec mon chômedu et mes opinions politiques,
- quand un connard gagne ne serait-ce que 10.000 euros à Qui veut gagner des millions ?
- quand Chirac parle de parité dans ses bons voeux à la télé, et croit me faire plaisir en disant qu'il va encore baisser les impôts alors que j'aimerais tant en re-payer,
- quand le téléphone, l'électricité, les charges et la bouffe continuent d'augmenter,
- quand…

…BON, J'ARRÊTE, sinon je vais tout faire péter !!!!!!!!!! C'est combien un flingue ?

D'où viennent les envies de meurtres ?
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # patdu49 2005-01-15 08:08 T'as pas besoin d'aller voir un psy Martine

T'es formidable, lucide, + humaine et intelligente que toi on meurt
Par contre tu pourrais tres bien etre psy toi même, car qu'est ce que tu fais du bien quand on decouvre tes interventions, et c'est plutot toutes les personnes à qui tu te confrontes qui devraient faire une psychotérapie ;o)

En attendant tout ce que tu as decris mot pour mot, j'ai l'impression que t'es entrée dans mon cerveau ..

En parlant de violence, moi perso faudrait pas trop me pousser pour que je fasse tout peter comme tu dis si bien … enfin non pas tout, je choisirais quand même ce que j'estime qu'il est bon de faire peter.

Pour le mec des services sociaux qui te dis d'accepter n'importe quel job, plutot que d'user ta salive, je te conseille d'imprimer dans le forum, mon questionnaire sur le "budget" et de l'inviter à le remplir ce pauvre type formaté à l'intelligence d'une huitre.

Pat
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2005-01-15 18:52 PARIS (AFP), le 14-01-2005.

La lutte contre les violences commises contre les personnes sera "la première priorité" du ministre de l'Intérieur Dominique de Villepin, a-t-il annoncé vendredi en présentant le bilan 2004 de la délinquance lors d'une conférence de presse.

Avec une baisse de "0,25%, les violences aux personnes commencent à décroître pour la première fois en 2004", a précisé le ministre de l'Intérieur en rappelant qu'elles avaient augmenté de "12% en 2000 et de 14,60% en 2001". "Nous avons réussi à inverser la tendance, mais il faut aller beaucoup plus loin, ce sera ma première priorité pour 2005", a-t-il assuré.

L'Observatoire national de la délinquance (OND), à la demande de M. de Villepin, a établi un nouvel indicateur des violences physiques, composé de 29 crimes et délits correspondant à trois catégories : violences physiques crapuleuses, non crapuleuses et violences sexuelles. Sur la base de cet indicateur, reconstitué selon les mêmes critères jusqu'à l'année 2000, le nombre de ces violences est passé de 321.786 faits en 2003 à 320.989 en 2004. Cette légère baisse cache d'importantes disparités selon les catégories retenues par l'OND. Ainsi, précise le ministère de l'Intérieur, si les violences physiques crapuleuses "diminuent globalement de 4,52%, (celles) liées au comportement, parfois même gratuites, augmentent" dans une proportion qui n'a pas été indiquée.

Alors que les homicides sont stables (770), les agressions sexuelles "progressent de 2,20%, les coups et blessures sont en hausse de 2,12% (et) les violences à l'encontre des dépositaires de l'autorité sont en augmentation de 6,92%".
Globalement, ajoute-t-on de même source, dans ces "violences non maîtrisées, on retrouve des actes opposant des communautés, des différends familiaux pour lesquels la violence a été le seul mode trouvé pour résoudre leurs problèmes (…) les mineurs en sont souvent les principales victimes".
En outre, "ces tensions sont avivées par l'alcool, la drogue, les médicaments".


Une étude de "victimation" a été commandée par le ministère de l'Intérieur à l'Observatoire national de la délinquance. "Elle permettra de mieux identifier les victimes de cette violence", estime-t-on place Beauvau.
Le ministre de l'Intérieur a estimé par ailleurs qu'"on peut prévoir la fusion des fichiers" de la police et de la gendarmerie à l'horizon de 2010, en présentant les statistiques 2004 de la délinquance vendredi. M. de Villepin, qui veut "généraliser la coopération", s'est félicité de ce que depuis l'automne 2004, "chacun des deux services (police et gendarmerie) peut avoir accès aux informations de l'autre", tandis qu'auparavant les fichiers de délinquants de la police (STIC) et de la gendarmerie (JUDEX) étaient distincts.
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...