Actu Chômage

mercredi
17 juillet
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Chirac : en vœux-tu, en voilà !

Chirac : en vœux-tu, en voilà !

Envoyer Imprimer
Responsables syndicaux, patronaux et associatifs, autrement appelés «forces vives de la Nation», ont eu droit mardi matin en guise de vœux à une longue liste de résolutions chiraquienne pour 2005 – dans la lignée «des réformes passées sur la retraite, la protection sociale, le droit du licenciement», a regretté Bernard Thibault, secrétaire général de la CGT. Du pacte de stabilité européen à l'égalité professionnelle en passant par le Smic, revue de détail des chantiers économiques du président.

Quelques extraits :

• Fiscalité. Chirac a demandé au gouvernement d'étudier «une modulation de la fiscalité» afin de «mettre la fiscalité de l'épargne au service de l'investissement et donc de l'emploi». Méthode proposée: «taxer davantage celui qui achète une action pour la revendre très vite, mais alléger l'impôt pour l'investisseur de long terme».

• Emploi. L'objectif présidentiel est de moderniser le service public de l'emploi, en rapprochant ANPE et Unedic. «Les demandeurs d'emplois doivent bénéficier d'un point d'entrée unique dans ce service public», a déclaré le chef de l'Etat, qui souhaite que la future convention entre l'Etat, l'ANPE et l'Unedic, prévue pour le 1er janvier 2006, «permette de mettre en place, pour chacun d'eux, une prise en charge unifiée et personnalisée». «Cette convention devra aussi conduire à clarifier l'exercice des missions d'indemnisation, de contrôle et d'aide à la recherche d'emploi. Cet effort de coordination et de mobilisation est essentiel, car c'est la condition pour réduire la durée du chômage et améliorer la sécurité des parcours professionnels.» A défaut, «sans doute faudra-t-il envisager de passer d'une démarche de coordination des moyens à une démarche de rapprochement des structures».

• Egalité femmes-hommes. Jacques Chirac donne pas moins de cinq ans au gouvernement pour «parvenir à l'égalité salariale», à l'aide d'un «projet de loi pour que les accords d'entreprise fixent des objectifs chiffrés».

• Défense du consommateur. Jacques Chirac a demandé au gouvernement d'élaborer un projet de loi permettant «à des groupes de consommateurs et à leurs associations d'intenter des actions collectives contre les pratiques abusives observées sur certains marchés». Il faut, estime le président, «donner aux Français la possibilité, sans être pénalisés, de changer rapidement de banque, d'assureur, d'opérateur de téléphonie, de fournisseur d'accès internet, la possibilité aussi de renégocier facilement et à moindres frais leurs crédits immobiliers», et «les moyens de faire respecter leurs droits» , a ajouté Jacques Chirac.

• Smic et 35 heures. Le salaire minimum «augmentera à nouveau de plus de 5% au premier juillet 2005», et après les «nouveaux assouplissements négociés des 35 heures» annoncés par le gouvernement, «la durée légale du travail n'est pas et ne sera pas remise en cause». (…)

Lire tout l'article sur www.liberation.fr

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mercredi, 05 Janvier 2005 01:12 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...