Actu Chômage

mardi
22 août
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités Le 5 décembre, manifestons contre le chômage !

Le 5 décembre, manifestons contre le chômage !

Envoyer Imprimer
Comme chaque année, les collectifs de Chômeurs et Précaires appellent à manifester, le 5 décembre, contre le chômage, la précarité, et pour la justice sociale.

Alors que les valeurs de solidarité du Conseil national de la Résistance sont attaquées de toutes parts, les profiteurs de tout poil n'ont qu'une idée : rogner les droits sociaux pour augmenter encore leur profit.

Tous les prétextes sont bons pour exiger des salarié-es avec ou sans emploi de nouveaux sacrifices.

Heureusement, nous sommes nombreux à voir les choses autrement : il faut partager le temps de travail et les richesses afin de garantir à chacun les moyens de vivre décemment.

Avec plus de cinq millions de chômeurs, les raisons de manifester sa colère ne manquent pas : les fins de mois impossibles à boucler, les emplois précaires, la multiplication des contrôles et des sanctions à Pôle emploi, à la CAF...

Alors que les agents sont déjà trop peu nombreux, que des agences sont fermées et que les horaires d'ouvertures devraient être réduits au 1er janvier 2016, des corps de contrôleurs sont créés.

Comme chaque année, plutôt que de reconnaître son utilité, la Prime de fin d'année (dite Prime de Noël), ni garantie, ni étendue, ni revalorisée depuis que nous l'avons gagnée, serait menacée.

Samedi 5 décembre sera la veille des élections régionales qui désigneront ceux et celles ayant le pouvoir d'étendre pour des raisons de justice sociale et de réalité écologique, la gratuité des transports publics, en urgence pour les chômeurs/précaires et leurs familles.

Et en début d'année, il y a la mise en place de la Prime d'activité et de ses dangers déjà pointés.

À ces motifs de colère, s'ajoutent les prochaines «négociations» de la Convention assurance-chômage annoncées pour mi-janvier qui concernent tous les salarié-es de ce pays.

Officiellement, moins d'un chômeur sur deux perçoit les allocations chômage. Les autres survivent avec les misérables minima sociaux (ASS, RSA...) ou souvent n'ont droit à aucun revenu.

Nous voulons gagner des droits pour refuser la précarité et nous appelons à nous organiser pour cela.

Un emploi est un droit – Un revenu est un dû !

• Revalorisation immédiate de tous les revenus de chômeurs et précaires !

• Garanti d'un revenu décent et personnel, avec comme référence le SMIC mensuel et la continuité des droits sociaux !

• Libre choix de son emploi et de sa formation !

À Paris : Départ à 14h30 de la Rotonde de Stalingrad (M° Jaurès ou Stalingrad).

Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Jeudi, 29 Octobre 2015 17:04 )  

Votre avis ?

Que vous inspire l'élection d'Emmanuel Macron ?
 

Zoom sur…

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Pôle Emploi abandonne enfin la rétroactivité des radiations

A partir du 1er janvier, la décision de radiation prendra effet à compter de la date de sa notification au demandeur d'emploi, et non plus à la date du «manquement». Le décryptage de Recours-Rad...