Actu Chômage

mardi
23 juillet
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités Une crèche «clandestine» devant le ministère de la Famille

Une crèche «clandestine» devant le ministère de la Famille

Envoyer Imprimer
Ce matin, le collectif Crèchequisepasse? a rappelé au gouvernement son engagement pour un véritable service public de la petite enfance.

Ce collectif de jeunes parents a d'abord appelé à la mobilisation sur Internet :



Puis, ce matin, alors que la responsable d'un crèche clandestine découverte cet été à Marseille vient d'écoper d'une peine d'un an de prison avec sursis et de 13.000 euros d'amende, ils ont organisé une action symbolique — l'installation d'une crèche éphémère — devant le ministère des Affaires Sociales afin de protester contre le manque de places et inviter François Hollande à tenir ses engagements de campagne : voir ici le reportage filmé du Figaro.

Mme Dominique Bertinotti, ministre déléguée à la Famille, annonçait vouloir un nouveau maillage du territoire pour offrir des solutions d'accueil aux enfants de moins de 3 ans. Le collectif Crèchequisepasse? se réjouit de cette démarche, mais s'inquiète de n'y lire aucune précision quant aux choix politiques, économiques et sociaux à l'œuvre.

«Aujourd'hui, rappelle-t-il, 9 bébés sur 10 n'ont pas de place en crèche publique. Si le phénomène n'est pas nouveau, il n'en est pas moins inquiétant pour tous les parents qui en font le choix, tant l'accessibilité à un mode de garde adapté est essentielle pour eux et souvent pour les mamans, si elles veulent continuer à travailler, créer ou trouver du travail.» A ce sujet, nous nous souvenons d'Aurélie dont le bébé de 13 mois a été expulsé de la crèche qui l'avait au départ accepté parce que sa mère, selon la directrice, ne retrouvait pas du travail assez vite...

Le chef de cabinet de la ministre a accepté de recevoir une délégation de Crèchequisepasse? Élise Aubry, porte-parole du collectif, salue «la vraie envie de concertation de l'équipe gouvernementale», mais reste sur sa faim. Il faudra donc «garder le gouvernement à l'œil», a-t-elle noté.

La plupart des membres de Crèchequisepasse? ne sont pas des perdreaux de l'année : ils ont milité au sein des collectifs Jeudi Noir et Sauvons les riches et sont habitués aux actions coup de poing médiatisées. Et sont devenus de jeunes parents, galériens de la garde d'enfant... Ils ne comptent pas faire cavalier seul et entendent «accompagner les revendications des professionnels» mobilisés depuis plus de 2 ans au sein du réseau Pas de bébé à la consigne, qui réclame la création de 400.000 places d'accueil pendant le quinquennat et, surtout, que le gouvernement privilégie les «modes d’accueil publics ou à but non lucratif».

En attendant que les promesses soient tenues, Crèchequisepasse? invite tous les parents à signer leur pétition.

SH

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mercredi, 17 Octobre 2012 14:41 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...