Actu Chômage

vendredi
22 novembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités Chômeurs, gare aux radiations estivales !

Chômeurs, gare aux radiations estivales !

Envoyer Imprimer
Depuis le début de l'été, Pôle Emploi a accéléré ses campagnes de mailing pour inciter les chômeurs à utiliser la correspondance électronique. Les bugs étant récurrents, attention aux risques de radiations injustifiées...

Moisson de mails en cours chez Pôle Emploi. Dernier exemple en date en Rhône-Alpes : pas moins de 30.000 chômeurs ont reçu, entre le 11 et le 12 juillet dernier, un email a priori anodin leur demandant de confirmer leur adresse électronique. "Méfiance", recommande Rose-Marie Péchallat, administratrice du site recours-radiation.fr, qui conseille de ne surtout pas répondre.

Cette dématérialisation des courriers n'est pas nouvelle et fait l'objet d'une polémique depuis plus d'un an. En effet, pour économiser sur les frais de papier, d'affranchissement et d'encre, Pôle Emploi a pris l'habitude d'envoyer par mail les convocations aux entretiens et autres documents (dont les avertissements avant radiation) à tous ceux qui ont donné leur autorisation. Rien de condamnable en soi. Sauf que nombre de demandeurs d'emploi se plaignent de courriers qui n'arrivent pas ou qui disparaissent...

Conséquence : les radiations pour "absence à convocation" se multiplient. Signe de ces dysfonctionnements, le site Recours Radiation bat des records d'audience à 40.000 visites par mois. L'an dernier, 519.000 chômeurs ont été rayés des listes de Pôle Emploi pour raisons administratives, selon les chiffres de la Dares.

Pour les "radiés par erreur", le seul recours est alors de répondre par courrier recommandé avec accusé réception. "Le plus efficace pour obliger Pôle Emploi à annuler la radiation est d'exiger la preuve que vous avez reçu votre convocation", ajoute Rose-Marie Péchallat.

Pour éviter les déconvenues, le mieux est encore de consulter quotidiennement son espace personnel. Ou, encore plus radical, d'annuler toute autorisation de correspondance par courrier électronique...

(Source : Capital.fr)


NDLR : Attention également aux absences non déclarées !
En théorie, il n'est pas obligatoire de poser des jours de congé pour une absence inférieure à 7 jours. Sauf qu'en pratique, même en été, les convocations continuent d'être envoyées automatiquement. Le chômeur qui part se changer les idées plusieurs jours sans l'avoir déclaré au moins 72 heures à l'avance peut avoir une mauvaise surprise à son retour. Donc, nous vous conseillons de déclarer toute absence, même courte, afin de neutraliser l'envoi d'une convocation estivale.



Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Jeudi, 09 Août 2012 23:51 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...