Actu Chômage

lundi
26 août
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Les Français craignent la dégradation de leur service public

Les Français craignent la dégradation de leur service public

Envoyer Imprimer
Un sondage BVA-Institut Paul Delouvrier, en partenariat avec Les Echos et France Info, a sondé l'opinion des habitants des cinq grands pays européens sur leurs pouvoirs publics. L'étude révèle l'inquiétude des Français.

Les Européens sont-ils satisfaits de leurs services publics ? Une chose est certaine, leur pays d'origine influence fortement leurs réponses. Si les Allemands semblent plus satisfaits que la moyenne des autres pays dans presque tous les domaines sur lesquels porte l'enquête (emploi, logement, santé, éducation, protection sociale, justice, police, environnement, fiscalité…), les Français, eux, se montrent bien plus sévères.

On constate par ailleurs que les Anglais et les Allemands sont ceux qui souhaiteraient le plus améliorer leur système de santé publique tandis que les Espagnols et les Français sont les plus inquiets des problématiques de l'emploi. L'éducation, enfin, préoccupe majoritairement Français et Anglais.

Paradoxes

Toutes réponses confondues, la santé publique (préoccupation n°1 dans les pays sondés) vole la vedette à l'emploi, pour lequel l'intérêt des Européens a fortement reculé entre 2010 et 2011. Pourtant, les données du chômage publiées par Eurostat révèlent que ce dernier s'est accentué dans quatre des pays étudiés (tous sauf l'Allemagne)... En troisième position vient l'éducation, qui connaît une spectaculaire poussée.

De façon générale, les Européens sont plutôt insatisfaits de leurs services publics. Seuls les services de la police réussissent à plaire à la majorité d'entre eux.

Les autres domaines d'action des pouvoirs publics ont mauvaise réputation dans toute l'Europe : 76% des Européens ont une mauvaise, voire très mauvaise opinion de la lutte contre le chômage menée dans leur pays. 71% critiquent leur système fiscal, et la justice déçoit 64% des sondés.

Exigence

Les Français sont largement plus négatifs encore. D'ailleurs, ils sont nettement moins satisfaits de l'action de leurs pouvoirs publics que l'an dernier : tous domaines confondus, la proportion qui leur décerne un satisfecit a sombré, perdant 10 points de pourcentage.

Le domaine qui a fait le plus chuter l'opinion française n'est autre que l'éducation : entre 2010 et 2011, elle réunit 10 points de moins de satisfaits. Et pour la première fois depuis que ce baromètre a été mis en place en 2002, les Français sont préoccupés davantage par la qualité de l'éducation que par celle de l'emploi.

Pourquoi les Français se montrent-ils si négatifs ? Après tout, lorsque BVA interroge ses quatre voisins, la France est considérée comme le deuxième pays le plus performant en matière de services publics (la palme revenant à l'Allemagne). En vérité, selon l'institut de sondage, la sévérité française relèverait plutôt de l'exigence : les Français, traditionnellement attachés à leurs services publics, craindraient plus que d'autres qu'ils ne se dégradent. L'exemple de la santé publique est caractéristique : 42% des Français en ont une bonne ou très bonne opinion et, en même temps, son avenir figure à la 3e place des préoccupations.

(Source : Les Echos)
Mis à jour ( Jeudi, 07 Juillet 2011 10:50 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...