Actu Chômage

jeudi
3 décembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique RSA : +6% d'allocataires en 2010

RSA : +6% d'allocataires en 2010

Envoyer Imprimer
L'année dernière, le revenu de solidarité active a été versé à près de 1,8 million de foyers, soit une progression de 6% par rapport à 2009.

Certes, en 2009, le RSA avait connu un "boom" de 12%. D'ailleurs, cette année-là, tous les minimas sociaux ont connu "une hausse exceptionnelle"... Selon la Caisse nationale des Allocations familiales (CNAF), "cette croissance moins dynamique est liée notamment à l'amélioration relative du marché de l'emploi en 2010". Amélioration toute relative qui n'efface pas les effets de la crise.

Dans le détail :

• Le RSA "socle" — qui a remplacé le RMI (revenu minimum d'insertion) et l'API (allocation de parent isolé) depuis le 1er juin 2009 en France métropolitaine — bénéficiait à 1,15 million d'allocataires fin 2010, contre 1,12 million fin 2009.

• Le RSA "activité" — indemnité venant compléter le maigre salaire des travailleurs pauvres — a été versé à 446.000 personnes fin 2010, contre 404.000 fin 2009.

Le RSA "jeunes", créé en septembre dernier, a été accordé à 7.000 personnes de moins de 25 ans. A ce jour, ils seraient 8.130.

Le total des allocataires du RSA dans son ensemble ("socle" et/ou "activité" + "jeunes") a atteint exactement 1,798 million fin 2010 contre 1,697 million fin 2009. Bénéficiant à 340.000 conjoints et 1,65 million d'enfants, le RSA a ainsi couvert près de 3,8 millions de personnes.

Deux explications majeures à cette progression, certes moindre, mais persistante. En dehors de l'instauration du RSA "jeunes" qui a un peu gonflé les effectifs de 2010, n'oublions pas que le chômage de longue durée produit par la crise (plus d'un tiers des inscrits à Pôle Emploi) et sa cohorte de chômeurs arrivés en fin de droits les a fait se rabattre sur les minima sociaux auxquels ils pouvaient prétendre. Ensuite, la prééminence des petits boulots précaires sur l'actuel marché de l'emploi, ouvrant droit à un complément d'allocation, reste une tendance lourde. Grâce à la crise économique de 2008, la pauvreté s'est durablement installée chez des millions de Français.

En ce qui concerne son coût, la CNAF indique que près de 7,8 milliards d'euros ont été versés au titre du RSA en France métropolitaine au cours de l'année 2010. Ce montant s'est réparti en 6,5 milliards d'euros pour les bénéficiaires du RSA "socle" — à la charge des départements — et 1,3 milliard pour ceux du RSA "activité" — géré par le Fonds national des solidarités actives (FNSA) — dont 3,9 millions pour le RSA "jeunes".

SH

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Dimanche, 26 Juin 2011 15:11 )  

Commentaires 

 
0 # willemijns 2011-03-14 14:09 Seule des salves de radiations peuvent permettre de baisser ce chiffre en 2011… Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # pat-du49 2011-03-14 17:51 Déja que les bénéficiaires du RSA très peu, sont inscrits à pôle emploi, sur la quantité, même pas la moitié.
Idem concernant l'AAH.

beaucoup sont dans un autre circuit, ou "autonome", sans aucun suivi.

et de mémoire la moyenne par foyer fiscal de RSA socle versé doit tourner autour de 350€.

et pour le RSA activité, env 175€ ( de + il ne sagit pour la pluspart des personnes que d'une simple avance de la PPE , qui était versée par les impots )
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # willemijns 2011-03-14 22:33 > et de mémoire la moyenne par foyer fiscal de RSA socle versé doit tourner autour de 350€.

désolé je ne t'ai pas compris…
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # pat-du49 2011-03-15 07:40 quand on fait la moyenne, par foyer fiscal, du montant du RSA socle, versé chaque mois, elle est de 350€ par mois.

en comptant donc aussi bien les célibataires, que les familles avec des enfants, etc ..

c'est normal que ça paraisse pas beaucoup à certains quand on annonce ces chiffres, les montants du RSA qu'on peut lire partout, dans les médias, ou sur les sites du gouvernement etc, c'est des plafonds de revenus atteignables, RSA compris, et non pas les montants que les personnes perçoivent en pur RSA.

Des montants souvent de propagande ( dans la façon dont ils sont présentés ), il faut oter les eventuels :

- allocations familiales
- forfait logement
- prestations familiales ( asf, paje, complement familiale etc)
- 0,25% des épargnes détenues ( y compris livret A des enfants)
- pensions alimentaires
- aides familiales régulières
- rentes, ASS, AAH, pension invalidité de reconversion, assedics, bourses imposables .. etc
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # pat-du49 2011-03-15 08:05 exemple :

Ginette, sans emploi vit seule, avec son fils de 17 ans, et sa fille de 15 ans, et est locataire, elle perçoit 300€ de pension alimentaire.

montant RSA affiché en GROS pour 3 personnes : 840,59€

moins pensions alimentaires 300€
moins allocs familiales 125,78€
moins forfait logement car pas SDF 138,70€

RSA reellement perçu : 276,11€
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # willemijns 2011-03-15 09:17 ok oui ca je m'en suis douté que le RSA socle était souvent inférieur
aux 460/470 euros """de la publicité"""…

la grosse arnaque dans le calcul c'est ca… "- 0,25% des épargnes détenues" et l'histoire de la taxe d'habitation quand tu vas travailler quelques heures par semaine…

salaud de pauvres sic !
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Avez-vous vu Hold-Up, le doc "complotiste" ? =;o)
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...