Actu Chômage

vendredi
21 juin
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Chômage de juin : la fausse «embellie»

Chômage de juin : la fausse «embellie»

Envoyer Imprimer
Le nombre d'inscrits au chômage a diminué (-8.600 à 2,7 millions de «sans activité»), mais il a encore augmenté si l'on tient compte de ceux «en activité réduite» (+15.600 à 3,95 millions). Donc, en réalité, la hausse est de 0,4% si l'on tient compte des catégories ABC, et de 0,6% toutes catégories confondues.

[...] Selon les statistiques publiées hier par la DARES, le nombre de demandeurs d'emploi n'ayant pas travaillé du tout dans le mois (catégorie A) est revenu à 2.691.000 en France métropolitaine. C'est 8.600 de moins qu'en mai, soit une baisse de 0,3%, mais une hausse de 6,9% en glissement annuel.

Cette diminution n'a cependant pas de quoi rendre euphorique, alors que la perspective de la fin de l'exonération de charges sur les embauches dans les très petites entreprises a peut-être dopé temporairement les recrutements le mois dernier. [...]

Pas de stabilisation

Le gouvernement évoque une «stabilisation du marché du travail depuis le début de l'année». Cette embellie, très limitée, n'efface pas les hausses des deux mois précédents : il aurait fallu une baisse de 38.000 en juin pour obtenir une réelle stabilisation du nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A. L'INSEE qui, fin juin, dans sa dernière note de conjoncture, a tablé sur une légère baisse du nombre de chômeurs au deuxième trimestre, apparaît moins réaliste que Pôle Emploi qui avait indiqué s'attendre à une rechute. Globalement, le premier semestre de 2010 reste donc négatif.

On est très loin évidemment des sommets atteints en 2009. Au premier semestre de l'an dernier, le nombre de chômeurs de catégorie A avait bondi de 289.400 (après 220.000 au second semestre de 2008) et, au second semestre, il avait encore progressé de 128.100. Mais, entre janvier et juin, le nombre de chômeurs de catégorie A a tout de même encore crû de 45.900. Et si l'on considère tous les chômeurs tenus de faire des actes positifs de recherche d'emploi (catégories A, B et C), la hausse sur le semestre dépasse les 100.000. En juin, leur nombre a en effet continué de se rapprocher des 4 millions en France métropolitaine, à 3.958.500 (+15.600, soit +0,4% sur un mois et +9,3% sur un an) et il dépasse désormais les 4,2 millions, DOM compris.

Victimes de la crise

Le fait le plus inquiétant en juin reste encore la progression du chômage des 50 ans et plus. Les quinquagénaires ont continué à pâtir plus que les autres de la dégradation du marché du travail (+1,7% en catégorie A et +1,4% en ABC) tandis que le nombre de demandeurs d'emploi de moins de 25 ans, qui avait recommencé à progresser depuis mars 2010, a légèrement diminué le mois dernier. Une amélioration à mettre en relation avec le rebond des contrats en alternance.

Si le nombre de reprises d'emploi s'est inscrit en baisse en juin, le nombre de chômeurs de longue durée a, lui, poursuivi sa hausse. Pôle Emploi a recensé 1.424.600 personnes inscrites depuis un an ou plus (soit 36% du total), en progression de 0,9% sur un mois et de 29,1% sur un an, avec un pic de progression mensuelle de 1,8% pour les personnes inscrites depuis 2 ou 3 ans, ceux que l'on peut considérer comme les victimes de la crise.

En parallèle, le nombre de personnes indemnisées par l'Unedic a poursuivi la baisse qu'il avait entamé en avril, un cocktail qui signe la montée en charge du problème des «fin de droits». [...]

Enfin, les offres collectées par Pôle Emploi ont reculé de 0,6% en juin en France métropolitaine, mais elles sont en hausse de 7,1% sur un an.

(Source : Les Echos)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Samedi, 25 Septembre 2010 11:21 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...