Actu Chômage

samedi
17 août
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Nos actions et engagements Suis-je vieux, moche et stupide… comme Mick Jagger ?

Suis-je vieux, moche et stupide… comme Mick Jagger ?

Envoyer Imprimer
Je ne sais pas pour vous, mais moi, plus le temps passe, plus je trouve que les infos s’entremêlent dans une bouillie absurde, incompréhensible, indigeste. Est-ce le signe avant-coureur de ma sénilité ? Ou celui d’un monde qui déraille...

«À l’époque, nous étions jeunes, beaux et stupides. Aujourd’hui, nous ne sommes plus que stupides !» De Mick Jagger commentant l’âge d’or des Rolling Stones, au dernier Festival de Cannes.

Moi aussi j’ai vraiment cette sensation. Pas vous ?  

Le pauvre couillon que je suis n’y comprend plus rien. Trop stupide. Trop con !

On m’annonce un réchauffement climatique et je me gèle les arpions pendant les 6 mois d’un hiver interminable.

On me promet de travailler plus pour gagner plus. Et, je travaille moins pour gagner moins.

Dans le même temps, pourtant, des millions d’autres croulent sous le boulot… et les heures sup’ défiscalisées et exonérées de cotisations.

On m’a assuré que l’Euro garantirait la stabilité financière et la compétitivité économique de l’Europe. Et voilà qu’il faut le mettre sous perfusion, injecter 750 milliards pour le sauver de la banqueroute.

On m’a affirmé que la monnaie unique nous préserverait d’une concurrence suicidaire entre devises. Que le système financier européen s’en trouverait enfin stabilisé.

En guise de stabilité, la baguette de pain est passée de 1 franc à 1 euro, et le studio de 20 mètres carrés que j’occupe, de 200.000 francs à 200.000 euros.

650% d’augmentation en 10 ans. Du jamais vu !

Ouais, je n’ai rien vu venir. Je me suis fait enfumer comme un jambon de Bayonne, tirer comme un pigeon d’argile.

Il y a 16 mois, on m’a dit que si on n’injectait pas des centaines de milliards de dollars dans le système bancaire et financier, tout allait s’écrouler et mes maigres économies s’envoler. Que même mon compte courant était menacé d’assèchement.

Aujourd’hui, les banques et institutions financières bombent le torse, affichent des bénéfices records, distribuent des dividendes royaux à leurs actionnaires et des primes mirobolantes à leurs traders.

On m’a soutenu que délocaliser et transférer nos technologies vers les pays émergents, c’était bon pour la croissance. Que plus leurs économies seraient fortes, plus leurs niveaux de vie grimperaient, plus ils nous achèteraient nos produits et nos services. Et que ça ferait tourner nos usines.

Leur croissance devait tirer la nôtre.

Demain, ces pays se passeront de nous pour fabriquer leurs avions, leurs trains, leurs bagnoles, leurs parfums, leurs satellites… et même leurs armes.

On m’affirme aujourd’hui que je dois travailler plus longtemps pour financer ma retraite. Que 65 ans est un "âge raisonnable" pour s’arrêter de bosser, compte tenu de l’augmentation de mon espérance de vie.

Dans le même temps, on me fait comprendre qu’à 50 ou 55 ballets, il est temps que je passe la main car, derrière, un plus jeune que moi doit trouver sa place… la mienne. 

Il faudrait donc que je travaille plus longtemps, mais dans la réalité d’aujourd’hui, c’est intenable.

Le débat est biaisé. Tout est faussé. Une seule certitude : les pensions vont baisser !

Les sommets sont atteints quand on parle du chômage dont «la lente progression s’accélère» ou «la fulgurante envolée se stabilise», à en croire Lagarde, Wauquiez et Cons-orts.

Mais, l’un dans l’autre, c’est toujours plus de chômeurs, de précaires, de temps partiels subis… et de stats magouillées.

Alors, pour oublier ce merdier, on organise des apéros géants sur Facebook parce qu’on est incapable de faire la fête autrement, simplement, au coin de sa rue, avec les gens de son quartier… qu’on ne connaît plus.

Forcément, pour la convivialité, Internet c’est vachement mieux !

Et pour remplir le vide d’une époque pleine de superficialité, un nombre croissant de jeunes demoiselles d’à peine 16 ans, qui n’ont même pas fini leur croissance, se font mettre des implants mammaires en silicone à 5.000 € l’opération.

Quand, à trois heures d’avion de là, des gamins crèvent de faim par milliers !

On discute à n’en plus finir d’identité nationale, de burqa, de joueurs de foot pris la main (et le reste) dans le panier, d’OM Champion de France, de liesse populaire sur la Canebière… de dérapages, d’affrontements, de casse, de déploiements policiers, d’arrestations…

On étale la merde sur 5 colonnes à la Une. On la déverse sur les ondes. Ça empeste dès qu’on ouvre un journal, qu’on allume une radio ou une télé.

Ça pue ! 

Non, Mick, t'es complètement à côté de la plaque. 

Dans ce monde de fous, je me sens finalement toujours beau, toujours jeune… Et certainement pas le plus stupide !

Yves Barraud
Mis à jour ( Jeudi, 20 Mai 2010 23:08 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...