Actu Chômage

vendredi
30 juillet
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Les petits mensonges de Laurent Wauquiez

Les petits mensonges de Laurent Wauquiez

Envoyer Imprimer
«On avait des salariés qui avaient perdu leur emploi dans la sous-traitance automobile. On s’est battu pour faire en sorte que la SNCF en réembauche 1.500», a déclaré le secrétaire d’Etat chargé de l’Emploi le 16 juillet sur LCI.

Intox. Alors que le climat social vire à l’explosif, comment faire pour dissuader les salariés victimes de licenciements ou de fermetures d’entreprises de recourir à la menace pour gonfler leur prime de départ ? Laurent Wauquiez, secrétaire d’Etat chargé de l’Emploi, a la solution : redonner confiance dans l’avenir, expliquer que la reconversion, mieux qu’une prime, est encore le meilleur moyen, et que l’Etat y travaille. Le 16 juillet, sur LCI, il affirmait : «Moi, en tant que ministre de l’Emploi, ma charge, ce n’est pas la prime, c’est d’essayer d’accompagner les salariés pour qu’ils rebondissent. Je vous donne un exemple précis. On avait des salariés qui avaient perdu leur emploi dans la sous-traitance automobile, on s’est battu pour faire en sorte que la SNCF les réembauche, que 1.500 salariés soient réembauchés, ceux notamment qui étaient autour du Havre. Ça, c’est mon travail.»

Désintox. La SNCF aurait recruté 1.500 salariés issus de la sous-traitance automobile ? Voilà un «exemple précis» à même de redonner de l’espoir aux salariés victimes de la crise. Hélas, cet «exemple précis» manque singulièrement… de précision. Le chiffre de 1.500 salariés correspond à la fourchette haute d’un objectif affiché en début d’année : le 2 janvier, lors de la présentation du volet SNCF du plan de relance, François Fillon et Guillaume Pepy, patron de l’entreprise publique, avaient annoncé que sur 4.500 embauches en 2009, la SNCF recruterait «entre 1.000 et 1.500 salariés issus d’industrie en crise, dont l’automobile».

Sept mois plus tard, Laurent Wauquiez semble suggérer que l’objectif est atteint. En réalité, on en est loin. Selon les derniers chiffres de la SNCF, l’entreprise ferroviaire a jusqu’à présent embauché… 15 salariés issus de la sous-traitance automobile. «Neuf sont à Rennes, les six autres dans le reste de la France», fait-on savoir dans l’entreprise.

Conformément aux engagements pris en début d’année, la SNCF et Pôle Emploi avaient organisé en avril des réunions d’échange à l’attention de 900 salariés de la filière automobile. Mais l’objectif avait déjà été singulièrement revu à la baisse, puisqu’il n’était plus question que de pourvoir 160 postes dans la maintenance ou la conduite des trains.

Après les réunions d’information, 228 salariés issus de la sous-traitance automobile se sont présentés début mai pour des entretiens individuels avec des recruteurs de la SNCF. Sur le lot, une bonne moitié n’a pas fait l’affaire ou n’a pas goûté les propositions de l’entreprise ferroviaire. Outre les 15 d’ores et déjà embauchés, une centaine de recrutements supplémentaires sont dans les tuyaux, dit-on à la SNCF, et «devraient être finalisés dans les prochains mois». Au total, la SNCF pourrait donc permettre à une grosse centaine de salariés de rebondir. En temps de crise, c’est loin d’être négligeable. Même si c’est inférieur à l’objectif de 160, et bien éloigné du chiffre fantaisiste de 1.500 reclassements que claironne Laurent Wauquiez.

La SNCF remettra-t-elle un coup de collier avant la fin de l’année pour améliorer ce chiffre ? L’entreprise ne s’avance pas sur le sujet. Ce qui est sûr, c’est que les 4.500 embauches globales prévues en début d’année par la SNCF ne seront pas au rendez-vous : l’entreprise a été surprise par le nombre de ses agents en âge de partir à la retraite qui ont finalement fait le choix de rester (à peu près un millier de cheminots). A quoi s’ajoutent les effets de la crise, qui touche aussi l’entreprise publique.

(Source : Libération)
Mis à jour ( Mardi, 04 Août 2009 13:06 )  

Votre avis ?

Que vous souhaiter pour 2021 ?
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...