Actu Chômage

mardi
20 avril
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse La CGPME signe l'accord Unedic sous la pression de l'UIMM

La CGPME signe l'accord Unedic sous la pression de l'UIMM

Envoyer Imprimer
L'UIMM a fait pression jusqu'au bout sur l'organisation présidée par Jean-François Roubaud pour qu'elle signe l'accord Unedic. Toutefois, la CGPME conditionne son paraphe à la diminution "effective" des cotisations "au 1er juillet prochain".

"Nous savons prendre nos responsabilités". C'est par ces mots que Jean-François Roubaud a déclaré, mercredi soir, que la CGPME qu'il préside signerait finalement la nouvelle convention d'assurance chômage négociée depuis plus de trois mois entre le patronat et les syndicats.

"Si je viens d'annoncer que la CGPME ratifiera la nouvelle convention sur l'assurance chômage, ce sera à la condition expresse que les cotisations diminuent effectivement au 1er juillet prochain", a-t-il néanmoins prévenu. "Si tel n'était pas le cas, nous n'hésiterions pas à retirer notre signature. On ne peut en effet arguer de la bonne santé financière du régime pour y faire rentrer des centaines de milliers de chômeurs supplémentaires et expliquer aux chefs d'entreprise qu'on n'est pas en mesure de leur garantir une baisse des cotisations !"

Depuis qu'un projet d'accord a été bouclé le 24 décembre, la CGPME jouait pourtant les gros bras, menaçant de ne pas parapher le texte, au motif qu'il représentait "un marché de dupes" et faisait "prendre des vessies pour des lanternes aux chefs d'entreprise". Dès mardi soir, son comité exécutif avait décidé de se raviser et de signer l'accord. Et mercredi après-midi, le comité directeur de la CGPME a validé cette position, au terme de plusieurs réunions tenues dans la matinée. Sa principale composante, l'UIMM (fédération de la métallurgie), a appelé fermement à la "responsabilité" et à "l'unité" patronale. Son représentant, Laurent Bernard, avait reçu mandat de son président, Frédéric Saint-Geours, pour presser Jean-François Roubaud de se rallier au Medef.

Il faut dire qu'en face, dans le camp syndical, la plus grande incertitude prévaut. Seule la CFDT a l'intention, à ce stade, de signer la convention Unedic. La CGT, FO et la CFTC s'y refusent. Quant à la CGC, elle se déterminera le 20 janvier.

(Source : Les Echos)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Samedi, 21 Mai 2011 00:13 )  

Votre avis ?

Que vous souhaiter pour 2021 ?
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...