Actu Chômage

vendredi
27 novembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Sarkozy prend les fonctionnaires pour des imbéciles

Sarkozy prend les fonctionnaires pour des imbéciles

Envoyer Imprimer
Evoquant jeudi, lors de son discours consacré au soutien de l'économie, «les slogans de manifestations de ces derniers jours d'une petite partie de la Fonction publique d'Etat», le président de la République s'est interrogé : «Je me demande s'ils se rendent compte de la gravité de la crise» économique et financière.

«Que des gens viennent de bonne foi nous demander en réponse à la crise d'embaucher davantage de fonctionnaires et davantage d'emplois publics, je me demande s'ils ont bien compris dans quel monde nous vivons», a-t-il ajouté.

Entre 80.000 personnes selon les organisateurs et 32.000 selon la police, ont défilé dimanche à Paris pour demander au gouvernement d'investir dans l'éducation à l'heure de la crise, au lieu de supprimer des postes.

Dans un communiqué, la FSU, premier syndicat des fonctionnaires d'Etat et premier syndicat de l'Education, qui avait appelé à la manifestation, a rappelé que, selon un sondage Ifop pour Ouest-France, 69% des personnes interrogées ont jugé la mobilisation «justifiée».

«Plutôt que de jeter une nouvelle fois les fonctionnaires en pâture à l'opinion en les désignant comme d'insupportables budgétivores, le président ferait mieux de voir que dans cette crise, les valeurs de l'intérêt général et du service public auxquelles la population est attachée, doivent l'emporter sur l'appât du gain et la satisfaction des intérêts de quelques uns», explique le syndicat.

«A un moment où cette crise touche l'économie dite réelle (...), peut-on se permettre de refuser d'investir dans les services publics qui sont pour un pays comme le nôtre autant d'éléments d'attractivité ?», demande la FSU.

«Peut-on ne pas tout faire pour assurer l'accès de tous les jeunes à des qualifications reconnues ? Peut-on accepter que l'Etat "dégraisse" massivement et condamne au chômage ou aux emplois précaires des dizaines de milliers de jeunes supplémentaires ? Négliger le levier que constituent les salaires d'environ 5 millions d'agents des services publics ?», interroge encore l'organisation syndicale.

(Source : Les Dépêches de l'Education)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Vendredi, 24 Octobre 2008 05:17 )  

Votre avis ?

Avez-vous vu Hold-Up, le doc "complotiste" ? =;o)
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...