Actu Chômage

mardi
20 août
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Allemagne : des chômeurs au service de malades mentaux

Allemagne : des chômeurs au service de malades mentaux

Envoyer Imprimer
L'agence allemande pour l'emploi envisage de mettre plusieurs milliers de chômeurs de longue durée au service… de malades atteints de démence. Le projet, révélé samedi par le quotidien Süddeutsche Zeitung et confirmé par le ministère de la Santé, suscite des réactions partagées.

Une nouvelle loi sur l'assistance médicale et à l'aide aux personnes, entrée en vigueur le 1er juillet, autorise les maisons de retraite à engager du personnel supplémentaire pour aider les personnes atteintes de démence (soit un aide-soignant supplémentaire pour 25 patients concernés). Les coûts sont pris en charge par les caisses d'assurance. Environ 10.000 emplois peuvent ainsi être créés dans le pays à partir de septembre.

Des "pools" de chômeurs candidats à ce genre d'emploi sont en formation partout en Allemagne, a indiqué une porte-parole de l'agence pour l'emploi au journal allemand. Seront sélectionnés en priorité des personnes au chômage depuis au moins 12 mois et ayant une expérience dans le secteur des soins. Les chômeurs ainsi formés effectueront des services à la personne, comme aller faire des courses, etc...

«On ne va pas soigner les malades d'Alzheimer avec des coloriages»

Plusieurs experts des maladies psychiques ont manifesté leur scepticisme. «On ne peut pas envoyer n'importe qui exercer un tel métier», a estimé l'un d'eux, Claus Fussek, à Munich. «Il faut des gens hautement motivés», a-t-il ajouté sur la chaîne de télévision ZDF.

La formation dispensée à ces chômeurs se limitera à 160 heures de théorie et quelques stages, selon le quotidien Süddeutsche Zeitung. Or, le cursus d'aide-soignant est normalement de 900 heures, a rappelé un porte-parole de la Société allemande Maladie d'Alzheimer, en critiquant le projet de l'agence pour l'emploi. «On ne va pas soigner les malades souffrant d'Alzheimer avec des coloriages, des lectures et des petites promenades», a renchéri Helmut Wallrafen-Dreisow, du Kuratorium pour l'aide aux personnes âgées. «Si les gens retenus pour cette tâche sont qualifiés pour ça, ça va», a estimé au contraire le chef du groupe parlementaire conservateur CDU-CSU au Bundestag, Volker Kauder.

(Source : TF1.fr)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Lundi, 18 Août 2008 17:16 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...