Actu Chômage

samedi
28 novembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Vague de suicides chez France Télécom

Vague de suicides chez France Télécom

Envoyer Imprimer
Six salariés de France Télécom se sont suicidés depuis le mois de mai en France, dénonce la Fédération des salariés du secteur des activités postales et de télécommunication CGT.

La direction de France Télécom a confirmé le suicide d'un salarié dans l'Aube le 2 juillet, "pas sur le lieu de travail", précisant avoir présenté ses condoléances à la famille et préférant rester "en retrait" dans ce genre de drame. Elle n'a pas pu confirmer immédiatement lundi le nombre total de suicides depuis mai, mais estime qu'il s'agit "en général de cas indépendants, avec des causes assez multiples".

13 suicides depuis janvier 2007

La direction précise avoir mis en place un dispositif d'écoute pour les collègues du salarié, et avoir proposé à la famille, "si elle le souhaite", "un dispositif d'aide" et l'intervention d'un expert indépendant dans le but de tenter de déterminer les causes du geste.

Au total, 13 suicides ont eu lieu entre janvier 2007 et juillet 2008, compte de son côté la Fapt-CGT de Haute-Savoie dans un communiqué. Le syndicat déplore 7 suicides depuis le début de l'année : le 19 février en Indre-et-Loire, le 17 mai dans le Bas-Rhin, les 19 et 30 mai dans l'Eure, le 24 mai en Meurthe-et-Moselle, le 29 mai en Vendée, et le 2 juillet dans l'Aube.

22.000 départs volontaires prévus

Un plan de restructuration prévoit 22.000 "départs volontaires" à France Télécom entre 2006 et 2008 et 6.000 embauches sur la même période. La direction avait indiqué en février que 5.600 salariés avaient quitté l'entreprise en France en 2007, portant à 16.400 le nombre de départs depuis 2006.

"Rien ne prouve que la politique de rentabilité de France Télécom (suppressions d'emplois, restructurations, mobilité fonctionnelle et géographique, méthodes de management, harcèlements, mises au placard, dégradations des conditions de travail) ne soit pas déclencheur de ces actes désespérés", juge la CGT de Haute-Savoie.

Stress

Au niveau national, la CGT ainsi que les autres organisations syndicales de France Télécom (CFDT, CGC, FO, Sud), ont demandé le 30 juin la tenue en septembre d'un Comité national santé hygiène sécurité conditions de travail (CNSHSCT) consacré aux risques psychosociaux (stress, dépression, etc). Pour eux, ces suicides, dont certains se sont produits "sur le lieu de travail", "sont au moins partiellement, la conséquence des restructurations incessantes, des pressions incessantes et insupportables de la direction sur les personnels", selon leur déclaration commune.

(Source : Le Nouvels Obs)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mardi, 22 Juillet 2008 13:59 )  

Votre avis ?

Avez-vous vu Hold-Up, le doc "complotiste" ? =;o)
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...