Actu Chômage

vendredi
7 mai
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Assurance-chômage : le Medef reporte la négociation à l'automne

Assurance-chômage : le Medef reporte la négociation à l'automne

Envoyer Imprimer
Coup de théâtre hier, lors de la réunion du bureau de l'Unedic : le Medef a demandé que les discussions sur la réforme de l'assurance-chômage, qui devaient commencer en avril pour une entrée en vigueur au 1er janvier 2009, soient repoussées de plusieurs mois.

On savait que, suite au scandale de l'UIMM ayant provoqué la démission de Michel de Virville, cette négociation ainsi que la fusion ANPE-Assedic allaient être retardées. Mais pas à ce point.

En attendant que le Medef choisisse son remplaçant, Jean-François Veysset (CGPME) assure la présidence de l'Unedic par intérim. Mais, visiblement, l'organisation patronale ne souhaite pas que les discussions s'ouvrent avec un représentant des PME aux manettes. De plus, ce report lui laisserait un délai supplémentaire pour régler la question des mandats au sein du Medef.

Les syndicats de salariés, qui attendaient de cette «remise à plat» des contreparties à l'accord sur le marché du travail, sont sortis en colère. Quant au nouveau gouvernement, il devrait, lui aussi, peu apprécier cet ajournement... Affaire à suivre.

=> Outre cette annonce, le bureau de l'Unedic a revu à la baisse ses prévisions sur la création d'emplois pour 2008 : lire en commentaire.

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mercredi, 19 Mars 2008 16:33 )  

Commentaires 

 
0 # superuser 2008-03-19 15:54 L'Unedic a revu à la baisse ses prévisions de croissance et de créations d'emplois pour cette année.

Comme à son habitude, le régime d'assurance-chômage a fait preuve d'une extrême prudence en publiant, hier, ses nouvelles prévisions financières pour 2008. Qu'il s'agisse de l'emploi, de la croissance ou du chômage, tout laisse penser que 2008 sera nettement moins porteur que l'année précédente, ont estimé les gestionnaires de l'assurance-chômage, réunis en bureau hier sous la présidence - temporaire - de Jean-François Veysset (CGPME).

Eux qui tablaient sur une croissance annuelle du PIB de 2% en octobre dernier ont révisé leur estimation en forte baisse à 1,6%, la tension sur les marchés financiers se doublant d'une forte appréciation de l'euro et de l'envolée des prix du pétrole. Tout aussi décevantes sont les créations d'emplois attendues pour 2008 (+ 140.000), qui seraient deux fois moins nombreuses qu'en 2007 (+ 307.000). Le rythme des embauches devrait fortement s'infléchir, «surtout si les entreprises utilisent les heures supplémentaires », ajoute l'Unedic dans sa note d'équilibre technique.

Un nouvel excédent

Au vu de la moindre augmentation de la population active (+ 81.000 au lieu de + 92.000 en 2007), cela devrait néanmoins suffire à réduire le chômage. Mais la baisse serait, là aussi, deux fois moins importante que l'an passé : il y aurait 99.000 chômeurs de moins en 2008, contre 195.000 en 2007.

Même avec une telle dépréciation du contexte économique, le régime dégagerait un nouvel excédent de 4,6 milliards d'euros sur l'année (après 3,5 milliards en 2007). Rien qu'en janvier, le régime est parvenu à dégager près de 1 milliard d'euros de trésorerie. Le déficit cumulé serait ramené, lui, à 5 milliards d'euros fin décembre. A la veille de la réforme des retraites, certains soupçonnent le régime d'assurance-chômage de minimiser l'amélioration attendue de ses comptes pour ne pas être trop mis à contribution. De fait, les prévisions financières établies lors des précédents bureaux ont toujours été révisées en hausse.

(Source : Les Echos)
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2008-03-19 16:01
Là où l'Unedic affiche un (habituel) optimisme de façade, le BIT est plus réaliste : dans son rapport annuel 2008, il prévoit 5 millions de chômeurs de plus dans le monde.

Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2008-03-19 16:08 Pour la période comprise entre avril et juin, 84% des employeurs interrogés n'envisagent ni d'embaucher, ni de recruter, selon l'étude mensuelle Manpower réalisée auprès de 1.005 entreprises et organismes publics. Ainsi, les perspectives d'emploi sont relativement stables en France pour le deuxième trimestre 2008.

Le solde net d'emploi corrigé des variations saisonnières est positif à 3%. Il reste stable par rapport au précédent trimestre, et par rapport à la même période de l'année dernière.

Le nombre d'entreprises prévoyant une augmentation de leurs effectifs au cours du deuxième trimestre ne représente que 7% des employeurs interrogés (contre 9% au trimestre précédent et 10% à la même période l'année dernière), tandis que le nombre d'employeurs qui s'attendent à une réduction de leurs effectifs augmente légèrement et représente 4% du total (contre 3% au trimestre dernier).

Le solde net d'emploi est positif dans trois des cinq grandes régions françaises définie par Manpower. La région Est enregistre les prévisions d'emploi les plus optimistes avec un solde net positif de 8% pour le trimestre à venir, devant l'Ile-de-France (+ 5%) et la région Sud (+ 3%). Les régions Nord et Ouest affichent les perspectives les plus réservées avec des soldes nuls pour la période avril-juin.

Le solde net des perspectives d'emploi est positif dans neuf des dix secteurs étudiés en France. Les employeurs de la production et distribution d'électricité, de gaz et d'eau sont les plus optimistes avec une prévision nette d'emploi de + 12%, suivis par les employeurs du secteur des activités financières, de l'immobilier et des services (+ 7%). Les perspectives d'emploi les moins optimistes sont enregistrées dans le secteur du commerce qui affiche un solde négatif de 3%.

(Source : La Tribune)
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2008-03-25 14:17
Le gouvernement n'a pas l'intention de se laisser retarder dans ses projets à cause des atermoiements du Medef : Christine Lagarde prévoit une grande conférence sur la réforme de l'assurance-chômage avec les partenaires sociaux le 17 avril à Bercy, et son ministère a lancé un premier appel d'offres pour définir le nom et dessiner le logo de la nouvelle entité qui fusionnera l'ANPE et l'Assedic. Egalement, une mission de réflexion sur l'évolution de l'ANPE après sa fusion a été officialisée.

=> LIRE ICI…
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2008-04-03 16:51
La conférence Etat-partenaires sociaux qui devra traiter de la fusion ANPE-Assedic, de la réforme de la formation professionnelle et de l'évolution du régime d'indemnisation du chômage prévue par Christine Lagarde le 17 avril, est reportée au 6 mai => LIRE ICI…
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Que vous souhaiter pour 2021 ?
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...