Actu Chômage

jeudi
19 septembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités Le tour de France d'un chômeur

Le tour de France d'un chômeur

Envoyer Imprimer
Eric Fournier, 46 ans, chômeur puis RMIste pour la première fois de sa vie, s'apprête à enfourcher le seul véhicule qu'il lui reste, c'est-à-dire son vélo, pour un Tour de France très particulier.

Son but : mettre un coup de projecteur sur le chômage et plus particulièrement celui de longue durée, rencontrer des élu(e)s et, peut-être, Nicolas Sarkozy à la fin de son périple prévue le 22 septembre à Paris.

«Toutes les candidatures que j'adresse sont à plus de 90% sans réponse, les autres offres d'emploi me déqualifient. (...) J’ai compris que les offres d’emplois étaient insuffisantes et qu’il me fallait réaliser quelque chose d’exceptionnel. Ma recherche se fera donc à vélo sur les routes de France en parcourant un itinéraire de 35 villes, au travers d'une organisation sans improvisation et d'une logistique de soutien organisée sur 2.352 km pendant 40 jours précis, en sollicitant l'engagement de plus de 260 médias locaux et nationaux», écrit-il sur son site. Ainsi, «je ferai connaître mon CV à un maximum d’employeurs. (...) Tout au long de ce périple, je rencontrerai des élus mais je visiterai aussi les structures de chômeurs. J’inscrirai dans mon journal de bord des centaines de requêtes pertinentes venant de leur part.»

Soutenu par le MNCP (Mouvement national des chômeurs & précaires), il prépare minutieusement l'événement. Puis il partira le 14 août du village de Saint-Guilhem-le-Désert dans l'Hérault, et espère bien pouvoir remettre son carnet de bord ainsi qu’«une proposition» au nouveau président de la République «afin de le sensibiliser à une meilleure prise en compte de la problématique du chômage. RMIste, je veux faire disparaître à jamais ce mot réducteur dont l’intonation ressemble à un métier.»

Dans une période où la mobilisation des chômeurs est plus qu'atone, cette initiative personnelle sera-t-elle bénéfique, pour lui comme pour tous les autres qui, restés dans l'ombre, se sont fait piéger par le retournement conjoncturel 2001-2003, subsistent aujourd'hui grâce aux minima sociaux, et subissent un dénigrement général encouragé surtout par l'UMP ? Rendez-vous à la rentrée...

En tous cas, nous lui souhaitons chaleureusement de relever son défi. Pour suivre ses aventures et lui apporter votre soutien, allez donc sur son site : www.ledroitdagir.com

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mardi, 17 Juillet 2007 04:59 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...