Actu Chômage

mardi
19 novembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Suppression des 35h chez Mickey ?

Suppression des 35h chez Mickey ?

Envoyer Imprimer
Après Bosch et Hewlett-Packard, Eurodisney donne à son tour un coup de canif dans l'accord 35 heures. Situation originale : la CGT a signé le texte, estimant que les salariés veulent pouvoir travailler plus quand les autres syndicats - dont la CFDT - font la grimace.

Pour : la CGT. "Les salariés nous ont demandé de signer l'accord"

Les propos de Mamadou N'Diaye, délégué syndical CGT chez Eurodisney : "Nous n'avions pas signé l'accord 35 heures en 1999, mais là nous avons signé l'avenant parce qu'il comporte de véritables avancées. Les salariés de base, qui sont nos électeurs, nous ont demandé de signer cet accord. Il leur permet en effet de faire davantage d'heures supplémentaires et d'être payés pour cela. Auparavant, ils pouvaient juste récupérer des jours de congés, ce qui ne permet pas d'accroître le pouvoir d' achat. Ceux qui veulent pourront se les faire payer et ceux que ça n'intéresse pas pourront les récupérer en les accumulant dans un compte épargne temps.
Les cadres perdent huit jours de RTT mais de toutes façons, ils n'avaient pas le temps de les prendre. Ils pourront par ailleurs reporter sur l'année suivante les jours qu'ils n'ont pas pris et, au titre de compensation, ils seront augmentés de 1%.
Enfin, les temps de trajet ou d'habillage (les salariés doivent porter des costumes) seront désormais comptabilisés dans le temps de travail."

Contre : la CFDT. "Pour Eurodisney, travailler 50 heures par semaine est raisonnable"

Les propos de Pierre Brossard, délégué CFDT chez Eurodisney : "Nous estimons que cet avenant est un recul, nous ne le signerons pas et appelons les autres organisations à s'y opposer pour le bloquer. Selon nous, il accroît l'écart entre les salariés opérationnels et le personnel administratif ou encadrant. Le texte prévoit de pouvoir faire travailler une personne entre 4h et 10 heures par jour en fonction de l'affluence sur le parc. Et cela sans aucune visibilité pour le salarié. Et s'il ne travaille que 4 heures un jour, il devra travailler 10h de suite un autre jour, sans que ce soit compté comme des heures sup. En revanche, il est prévu que le personnel administratif puisse étaler son heure d'arrivée entre 9h et 10h30 et de départ entre 17h et 18h30. On ne peut pas imposer des horaires ultra flexibles à certains et laisser les autres arriver quand ils le souhaitent.
Les heures sup doivent être payées dès la première heure, c'est-à-dire au-delà de 35h. La direction prévoit une rémunération à partir de la 36è heure. Concernant les 220.000 heures sup enregistrées chaque année, 80.000 concerne la tranche 35-36 heures.
Les cadres sont les perdants de l'avenant. Non seulement on leur supprime 8 jours de RTT mais on ne leur accorde que 1% d'augmentation. Quand la CFDT considère que le minimum compensatoire serait de 2,5%. Par ailleurs, le texte stipule que travailler 50 heures par semaine constitue un horaire raisonnable. Pour nous, c'est inacceptable."

(Source : TF1/LCI)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Vendredi, 09 Juin 2006 12:31 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...