Actu Chômage

mercredi
18 septembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Discrimination à l'embauche : Adecco et L'Oréal relaxés !

Discrimination à l'embauche : Adecco et L'Oréal relaxés !

Envoyer Imprimer
Le tribunal correctionnel de Paris a relaxé jeudi les sociétés Adecco et Laboratoires Garnier (groupe L'Oréal) ainsi que d'anciens cadres, qui étaient poursuivis par SOS-Racisme pour avoir pratiqué la discrimination raciale lors du recrutement de démonstratrices pour des produits de la marque en 2000.

SOS-Racisme a immédiatement annoncé son intention de faire appel de cette décision qualifiée "d'inique" par son vice-président, Samuel Thomas. "Cette décision est extrêmement inquiétante car elle engendre le désespoir envers la justice française", a-t-il regretté avec une pensée pour les "centaines de milliers de victimes de ces pratiques qui attendaient le procès". "Il y a un double discours de plus en plus lourd. Le président de la République demande que les actes de discrimination soient traités avec la plus grande fermeté, et à l'audience les procureurs soutiennent l'accusation comme la corde soutient le pendu", a dénoncé Me Dominique Tricaud, l'avocat de SOS-Racisme.

De son côté, L'Oréal s'est réjoui de cette décision qui a jugé les "allégations infondées". "L'Oréal, qui agit depuis de nombreuses années en faveur de la diversité et contre toute forme de discrimination, s'est trouvé très injustement impliqué dans ce procès", souligne le groupe dans un communiqué.

L'affaire a été déclenchée par une plainte de SOS-Racisme. A l'appui, l'association avait produit un fax du 12 juillet 2000 envoyé par Districom, une filiale d'Adecco chargée de monter des opérations promotionnelles, à des agences d'intérim. Elle y détaille le profil des hôtesses recherchées par l'Oréal pour faire la démonstration de ses nouveaux produits de la ligne Fructis Style : 18-22 ans, taille de vêtement 38 à 42, BBR. Ce dernier code signifierait en fait "bleu, blanc, rouge" pour exclure les candidates de couleur.
Un rapport de l'Inspection du travail diligenté par la suite chez l'Oréal a par ailleurs établi que très peu de filles d'origine africaine, maghrébine ou asiatique avaient finalement été retenues pour la campagne de lancement.

(Source : Le Nouvel Obs)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Jeudi, 01 Juin 2006 17:18 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...