Actu Chômage

mercredi
16 octobre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse La semaine du microcrédit

La semaine du microcrédit

Envoyer Imprimer
Un petit prêt peut suffire pour créer son propre emploi, à condition d'être motivé et d'avoir bien étudié son projet. C'est le message que veut faire passer l'Association pour le droit à l'initiative économique (ADIE) à l'occasion de la Semaine du microcrédit, qui commence aujourd'hui.

Pour la deuxième édition, l'institution a choisi de cibler les quartiers en difficulté où sont organisés, aujourd'hui et demain, quelque 70 forums d'informations et de rencontres avant d'investir les centre-villes, jusqu'au 1er avril. Ceux qui travaillent au noir sont notamment encouragés à venir poser leurs questions sur leurs allocations, le RMI ou les formalités administratives, dans le cas où ils déclareraient leur activité.

Avec ses prêts, l'ADIE vient au secours des entrepreneurs que les banques ignorent et qui ont besoin d'un coup de pouce pour acheter du matériel, par exemple.
Seule institution de microcrédit en France, l'ADIE prête aujourd'hui 2.700 € en moyenne à 13.500 personnes. «Ce n'est pas une subvention, souligne l'association, nous proposons un crédit à un taux de 5,62% sur un à deux ans. Mais pendant qu'il rembourse, le client peut aussi bénéficier de l'accompagnement d'un bénévole sur la gestion, le marketing ou les démarches administratives.»

Infos sur www.semaine-microcredit.org et au numéro vert 0 800 800 566.

(Source : 20 Minutes)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mardi, 28 Mars 2006 09:50 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...