Actu Chômage

jeudi
19 septembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités France Télécom : mobilisation les 7, 8 et 9 juin

France Télécom : mobilisation les 7, 8 et 9 juin

Envoyer Imprimer
Alors que l'Etat vient de céder 6,2% du capital de l'opérateur, la CGT Télécommunications a déclaré hier que 8.000 postes étaient "menacés" cette année dans le groupe France Télécom dans le monde, ce qui aboutirait à une perte de "33.000 emplois en 3 ans", et a annoncé une mobilisation les 7, 8 et 9 juin.

"L'emploi est en ligne de mire dans l'ensemble du groupe, avec plus de 8.000 emplois menacés, avec le plan TOP 2005 et l'accélération des réorganisations. Cela ferait au moins 33.000 emplois supprimés en trois ans, de 2003 à 2005, dont plus de 22.000 en France, par concentrations, délocalisations et externalisations, si les projets de France Télécom vont à leur terme", a souligné Joelle Roeye (CGT) lors d'une conférence de presse.
En France, où l'on "annonce 5.500 suppressions d'emplois en 2005", la CGT estime ce nombre à "au moins 6.850" puisque "les 3.000 recrutements prévus intègrent 1.800 contrats à durée indéterminée à temps partiel obligatoire, soit beaucoup moins en équivalent temps plein", selon Mme Roeye. A Equant, filiale de France Télécom (services aux grandes entreprises), "1.744 emplois sont menacés en 2005 dans le monde dont 785 en Europe et 358 en France, avec délocalisations d'activités en Egypte, Inde et Brésil", précise-t-elle. La CGT cite encore TPSA (Télécom Pologne) dont FT est l'actionnaire principal, avec son "plan de licenciement de 4.000 suppressions en 2005 et 2006", Côte d'Ivoire Télécom où "600 licenciements sont annoncés" ou EGT dont l'activité fax a été vendue à Sagem (290 suppressions d'emplois en 2002).

La CGT propose en conséquence trois jours de mobilisation pour que "les profits considérables" du secteur "profitent aux salariés et à la population" : rassemblement national de retraités de France Télécom et de La Poste le 7 juin à Paris, grève le 8 juin lors du CCE de FT sur le projet d'évolution de la relation client, et journée d'action pour la défense de l'emploi industriel le 9 juin. SUD et FO ont également déposé un préavis de grève pour le 8 juin, date du prochain comité central d'entreprise, afin de dénoncer "l'arrêt de la réorganisation du service clients" en cours, de la restructuration de FT, et des suppressions d'emplois".

=> Journée d'action jeudi 9 juin pour la défense de l'emploi industriel : lire le commentaire.

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mardi, 07 Juin 2005 15:39 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...