Actu Chômage

vendredi
20 septembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Raffarin : ses priorités pour 2005

Raffarin : ses priorités pour 2005

Envoyer Imprimer
(…) Le Premier ministre a présenté ce matin à Matignon ses priorités pour 2005. Au programme : emploi, éducation, et lutte contre la vie chère. (…)

• Travailler plus pour gagner plus
Parmi les priorités pour l'année à venir, la plus attendue est sans conteste l'ultime assouplissement que le Premier ministre entend apporter aux 35 heures instituées par la loi Aubry. Un aménagement du dispositif bienvenue pour les entrepreneurs afin d'encourager le travail plutôt que l'assistance et d'améliorer l'adéquation entre la demande et l'offre. Un "contournement" selon la CGT qui parle de "semaine noire" pour le droit des salariés écorné. Le Premier ministre veut pourtant faire baisser le chômage de 10% d'ici à la fin 2005. La durée légale du temps de travail hebdomadaire reste 35 heures, le principe n'est pas remis en cause mais les salariés pourront travailler plus s'ils le souhaitent dans le cadre de l'accord pour le temps choisi. Il sera désormais possible de déterminer par accord de branche ou d'entreprise, le nombre, la rémunération ou la compensation des heures supplémentaires qui ne pourront toutefois pas être payées moins qu'actuellement et devront évidemment respecter la limite fixée par la directive européenne. En l'absence d'accord, le contingent d'heures supplémentaires est relevé de 180 heures à 220 heures par an. Quant aux entreprises de moins de 20 salariés, elles voient leur régime dérogatoire qui devait s'achever en 2005 prolongé de trois ans, malgré la réticence des syndicats. (…)
Le Premier ministre a aussi annoncé la création dans le budget 2005 d'un crédit d'impôt étendu à tous les emplois à domicile, y compris pour les employeurs non imposables. Une création qui s'inscrit dans le cadre d'un "programme de développement des services à la personne".
Jean-Pierre Raffarin a en outre chargé Christian Jacob de lancer un programme pour les entrepreneurs comprenant le développement des PME à l'exportation. L'idée de Jean-Louis Borloo d'un contrat intermédiaire pour les salariés licenciés est une "idée importante" estime Jean-Pierre Raffarin qui a demandé à son ministre de la Cohésion sociale d'y travailler avec les partenaires sociaux.

• La guerre à la vie chère
Au programme également, l'augmentation du pouvoir d'achat des Français qui passe par la lutte contre la vie chère. En cause, la loi Galland qui fixe les règles en matière de prix et sur laquelle avait buché Nicolas Sarkozy. Le Premier ministre a confirmé qu'il ne voulait pas d'une réforme précipitée mais au contraire prendre le temps de la concertation et de la réflexion. Pas de calendrier donc. Mais elle sera bel et bien révisée, dans un objectif d'équilibre entre les prix et l'emploi, afin de promouvoir et valoriser toutes les formes de commerce sans pénaliser l'emploi dans la grande distribution. Un rapport sera remis en février au Premier ministre à ce propos. (…)

• Améliorer la connaissance et l'information
Troisième axe du "Contrat 2005" du gouvernement : la société de la connaissance et de l'information. Cela passe par l'école tout d'abord, par une école plus efficace pour garantir une qualification à 100% des jeunes français. L'acquisition d'un socle de connaissance sera validée par un brevet rénové en fin de 3ème. Un brevet qui prendra compte notamment de l'assiduité. (…)

Jean-Pierre Raffarin sera l'invité du Grand Jury RTL ce dimanche. Lire tout l'article sur RTL.fr.
Egalement, Leur «Contrat 2005» : travailler plus sans gagner plus à lire sur sur le Web de l'Humanité.
Mis à jour ( Jeudi, 09 Décembre 2004 19:43 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...