Actu Chômage

dimanche
21 avril
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique +3,8% pour le prix du gaz

+3,8% pour le prix du gaz

Envoyer Imprimer
Nicolas Sarkozy a affirmé mercredi 3/11/04 qu'il s'opposait à une hausse du gaz de 8%. "Les chiffres d'augmentation que j'ai entendus sont extravagants et je n'ai pas l'intention de les confirmer", avait-il lancé. Finalement, le ministre de l'Economie a indiqué vendredi avoir proposé à Jean-Pierre Raffarin une augmentation de 3,8% du prix du gaz pour les particuliers. Gaz de France avait, de son côté, demandé une augmentation de 8,2%.
La CRE - Commission de régulation de l'énergie - a donc rendu son avis : ce sera bien +3,8%, visiblement à partir du 1er décembre.
Mis à jour ( Mercredi, 03 Novembre 2004 15:43 )  

Commentaires 

 
0 # Yves 2004-11-07 20:04 Gaz : le PS dénonce une "mascarade"
Le socialiste Julien Dray a critiqué la "mascarade" entre Matignon et Bercy sur le prix du gaz, ayant conduit à une hausse de 3,8% des tarifs.
Le porte-parole du parti socialiste, Julien Dray, a critiqué samedi 6 novembre la "mascarade" entre Matignon et Bercy sur le prix du gaz, qui a "finalement abouti à une hausse conséquente des tarifs". Le PS "dénonce la mise en scène qui a duré plusieurs semaines avec le Premier ministre dans le rôle de la brute et son ministre de l'Economie dans celui du bon concernant la hausse du prix du gaz", a déclaré M. Dray dans un communiqué.
"Toute cette mascarade a finalement abouti à une hausse conséquente des tarifs et un fois encore ce sont les Français qui se font truander et en paieront les frais", estime-t-il. (…)
Le ministre a aussi affirmé qu'il n'y avait "pas matière à parler de bras-de-fer" ces derniers jours entre Matignon, Bercy et Gaz de France sur cette affaire. Jean-Pierre Raffarin a ensuite fait savoir qu'il "autorisera" le ministre des Finances à "prendre l'arrêté" sur une hausse de 3,8% des tarifs de gaz pour les particuliers "dès que la Commission de régulation de l'énergie aura rendu son avis". (…)
Selon une source proche du dossier, la hausse des tarifs pourrait plutôt intervenir au 1er décembre. Une hausse des tarifs pour les quelque 10 millions d'abonnés au gaz s'annonce de fait impopulaire alors que les consommateurs sont déjà confrontés à une forte hausse des prix de l'essence et du fioul domestique.

Lire tout l'article sur : nouvelobs.com
http://permanent.nouvelobs.com/economie/20041105.OBS0780.html
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Comment jugez-vous la façon dont vous êtes informé ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...