Actu Chômage

mercredi
13 novembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités Toute personne intègre devrait être complotiste !

Toute personne intègre devrait être complotiste !

Envoyer Imprimer

Ce titre interpelle. Dérision, exagération, provocation ? Non, démonstration.  

altNombre de commentateurs et d'éditorialistes qualifient certains Gilets Jaunes de complotistes. Cette accusation disqualifiante dans l'esprit du grand public, touche tous les opposants radicaux au système en place.

Vous élevez un peu trop la voix, vous êtes taxé de complotisme. Vous estimez que des gens cherchent à manipuler l'opinion, vous êtes un complotiste.

Qu'est-ce que recouvre ce mot qui rend infréquentables ceux auxquels on l'attache, qu'on amalgame souvent à d'autres amabilités : fasciste, raciste, conspirationniste, populiste, antisémite…

Le sujet est beaucoup plus ardu qu'il n'y paraît et je vais vous expliquer en quoi.

D'abord, je vous fais une confidence (qui n'en est pas une pour celles et ceux qui me connaissent un peu) : Je me revendique complotiste. Et j'en suis fier ! Je suis probablement une des rares personnes publiques (1) à assumer ce statut que d'aucun considérerait infamant.

Qui aujourd'hui se réclame du complotisme ? Quasiment personne. Et qui accuse-t-on d'en être ? Les infréquentables, la lie de l'ultra droite ou de l'ultra gauche, des gens qu'on ne peut même pas citer, souvent qualifiés de «cerveaux malades», donc forcément blacklistés des médias mainstream.

Pourtant, vous le constaterez dans cette démonstration, tout le monde est complotiste à un moment ou un autre de sa vie. Si je me revendique complotiste, d'autres bien plus recommandables le furent et le sont toujours.

Intéressons-nous dans un premier temps à la définition de cette posture intellectuelle… légitime.

Le complotisme est l’idéologie des individus qui adhèrent et croient à la théorie du complot. Une frange de la population estime que des forces occultes manigancent dans l’ombre (et à la lumière comme nous le verrons) pour diriger le monde et, avant cela, s’emparer des leviers du pouvoir ; des pouvoirs devons-nous écrire. Pouvoirs économiques et politiques, mais aussi médiatiques, culturels, scientifiques, religieux… La quintessence étant de s’arroger le pouvoir d’écrire l’histoire dont se targuent certaines communautés et obédiences.

Le champ d’investigation des analystes complotistes est donc sans limite puisqu’elles se fondent sur l’irrésistible inclinaison de la nature humaine à diriger et dominer ses semblables, en usant souvent de stratagèmes secrets ou de stratégies déclarées aux objectifs parfois illégitimes.

De nos jours, épingler à un individu le qualificatif complotiste revient généralement à l’accuser de paranoïa aiguë, comme si la théorie du complot ne relevait que du seul fantasme.

Toute personne objective sait pourtant que l’histoire de l’Humanité n’est faite que de complots de petite et de grande envergures. Il en est ainsi depuis l’Antiquité.

Complotiste et complotisme sont donc des termes qui visent à disqualifier des adversaires idéologiques qui émettent des analyses alternatives aux thèses défendues par la doxa du système dominant, les médias mainstream, la bien-pensance des élites dirigeantes, en vue d’anesthésier toute contestation de leurs inféodés.

Pour illustrer cette définition, je n'évoquerai pas ici des personnalités épinglées complotistes donc généralement bannies de la sphère publique. Pas du tout ! Pour vous démontrer que tout le monde est complotiste, je me contenterai de citer cinq personnalités qu'on ne peut soupçonner de l'être, et un grand média national.

Entamons notre revue des grands complotistes qui s'ignorent - enfin qu'on ignore - par François Mitterrand lui même.

Celui qui fut Président de la République pendant 14 ans a désigné les USA responsables «d'une guerre à mort avec la France». Rien de moins. Mesurons le poids de ses mots : «La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort apparemment. Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort». (Source : «Le dernier Mitterrand», livre de Georges-Marc Benamou).

Peut-on trouver citation plus complotiste encore ? Assurément dans la bouche du Président Valéry Giscard d’Estaing qui déclara au Grand Journal de Canal+, le 28 novembre 2011, à propos de la spéculation sur les monnaies et les dettes des états : «Vous savez que tout ça est manipulé. On est complètement manipulés. Vous avez des banques et des officines dont le travail est d’organiser la spéculation en Europe. Elles sont américaines en général. Le matin, elles se disent : Quelle monnaie ou quel pays attaque-t-on ? […]».

Nous rappellerons aux jeunes générations que Valéry Giscard d’Estaing fut également ministre de l'Économie et des Finances sous le Président Pompidou, lui-même banquier d'affaires chez Rothschild avant d'être élu. Son avis est donc des plus éclairés.

Ce vaste complot contre les états et les monnaies est confirmé par un autre Président de la République, François Hollande qui, en janvier 2012, a atteint le summum du complotisme lors de son meeting du Bourget. Souvenez-vous : «Qui est mon adversaire ? Mon véritable adversaire ? Il n’a pas de nom, pas de visage, pas de parti, et pourtant il gouverne. Cet adversaire, c’est le monde de la finance !».

Cette déclaration multidiffusée par tous les médias mainstream, toujours prompts à dénoncer les complotistes, est totalement délirante ou totalement exacte. Mais dans un sens comme dans l'autre elle indique que Hollande, futur Président de la République, est 100% complotiste.

Soit il délire en affirmant avoir pour adversaire un spectre comploteur sans nom, sans visage, sans parti… Soit François Hollande admet que la finance internationale gouverne sans que l'on sache qui tire les ficelles. Dans un cas comme dans l'autre, ça transpire le complot. Cela suinte aussi l'escroquerie intellectuelle puisque derrière la finance internationale, il y a des visages et des noms bien connus de tous ceux qui s'intéressent au sujet. Mais dans notre monde, il est plus prudent pour sa sécurité et son avenir professionnel de ne pas accuser ceux qui contrôlent la finance.

On constatera à ce propos qu'aucun Président de la République n'a pris le risque au cours de son mandat de démanteler les complots financiers identifiés.

Pour clore ce sujet, François Hollande s'est lui-même livré à un stratagème très contestable puisque cette diatribe contre la finance internationale a certainement contribué à son élection en 2012. Ou quand le complotisme sert la manipulation d'opinion à des fins électorales.

Peu de temps avant de disparaître, l'ancien Premier ministre Raymond Barre accusait quant à lui d'autres comploteurs auxquels il est plus prudent de s'attaquer en fin de carrière qu'en début. Si vous voyez ce que je veux dire. Ainsi confia-t-il au micro de France Culture, le 1er mars 2007 : «Le lobby juif, pas seulement en ce qui me concerne, est capable de monter des opérations qui sont indignes. Et je tiens à le dire publiquement». Nous ne nous aventurerons pas plus avant sur ce thème qui déchaîne les passions, sur lequel il est préférable une fois encore de ne pas s'appesantir. Ce que fera pourtant Télérama.fr le 9 novembre dernier, en proposant à ses lecteurs un dossier sur le lobby pro-israélien aux USA. «Un document interdit et explosif», précise le site.

On aurait pu s’attendre à la publication d’un tel dossier de la part de complotistes avérés… Ben non ! Il arrive de là où on l’attendait le moins : le groupe Télérama-Le Monde. Il nous confirme, par l’entremise du site Orient XXI dirigé par Alain Gresh et la chaîne Al-Jazira (qui a réalisé l’enquête), qu’un lobby surpuissant agit en faveur des intérêts d’Israël aux USA, au détriment même de ceux des États-Unis.
 
Une enquête qui ne fait qu’enfoncer le clou que d’autres avaient planté avant elle. À l'instar du documentaire réalisé par Marije Meerman sur l’influence de l’AIPAC - American Israel Public Affairs Committee - sur la politique américaine (disponible sur Youtube) ou le reportage d’Estelle Youssouffa et Christophe Obert («Un État palestinien est-il encore possible ?») diffusé sur France2 en 2011, qu'on retrouvera aussi sur Youtube.
 
L’affaire n’est donc pas nouvelle. Ce qui l’est, c’est sa mise en avant sur un média mainstream qui généralement crie au complot et à l’antisémitisme dès qu’un audacieux se risque à aborder ce sujet hyper sensible, pour ne pas dire tabou, celui de l'influence des lobbies juifs aux USA et ailleurs, en France par exemple, qui agissent au profit de l'état d'Israël. Consulter l'article que nous avons consacré à ce sujet : «Télérama ouvertement complotiste mais s'en défend».

Nous concluons avec un autre ex-Président de la République, Nicolas Sarkozy qui déclara le 16 janvier 2009 : «On ira ensemble vers ce nouvel ordre mondial et personne, je dis bien personne, ne pourra s’y opposer. Car à travers le monde, les forces de changement sont considérablement plus fortes que les conservatismes et les immobilismes». Ainsi pour Sarkozy, un nouvel ordre mondial s'imposera de gré ou de force - plutôt de force car il n'est pas certain qu'une majorité des habitants de cette planète y soient consentants. Aucune personne ne pourra s'y s'opposer. Voilà qui a le mérite d'être clair : Il est déconseillé d'avoir un avis contraire et plus encore de mener des actions pour le promouvoir.

C'est ainsi que les vrais opposants aux pouvoirs installés et à ceux qui les contrôlent, se trouvent accusés de complotisme, et par extrapolation de fascisme, de conspirationnisme, de populisme, de racisme, d'antisémitisme… Suspicions qui les tiendront éloignés des médias mainstream, totalement blacklistés pour certains d'entre eux. Alors que ceux qui appartiennent au système peuvent se permettre d'être plus complotistes encore sans que cela ne choque, comme nous l'avons vu plus haut.

Finalement, en y réfléchissant bien, tout homme et femme intègre devrait être complotiste, tant il est démontré que, depuis toujours, il est dans la nature humaine de dominer ses semblables au prix de complots et manigances souvent menés au détriment d'une majorité.

Yves Barraud

(1) Dans le sens où mes modestes réalisations (écrites et audiovisuelles) sont produites sous mon identité et suivies par plusieurs milliers de personnes depuis 2004.

==> Vous souhaitez approfondir le sujet ? Recevez gratuitement (au format pdf) l'ouvrage "Introductions au Complotisme de A à Z". Pour cela, adressez-nous un mail à Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.


Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mercredi, 03 Avril 2019 17:46 )  

Commentaires 

 
+1 # Yves 2019-01-11 16:24 Et comme nous sommes bien inscrits dans la réalité du temps, on apprend que :

Selon le 10e baromètre annuel de la confiance du Centre d’étude de la vie politique (Cevipof), réalisé par l’institut OpinionWay, jamais les Français n’ont exprimé une telle défiance envers leurs institutions et les acteurs de la vie démocratique.

Si 73% des Français ne font pas confiance aux médias et 70% des sondés ne font pas confiance aux banques, c’est surtout à l’égard des partis politiques, que les citoyens expriment le plus de doutes et de colère, une proportion qui s’élève à 88%.

Comme quoi, il n'y a pas de fumée sans feu !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # Yves 2019-01-11 19:46 Comme me le confiait il y a quelques minutes ma camarade Sophie Hancart (qui anima Actuchomage de 2004 à 2013) : "Un pessimiste est un optimiste bien informé".

J'ajoute que : Le complotiste est par essence un pessimiste… très bien informé.

Par sa part, Woody Allen considère que : "Les juifs optimistes sont restés en Allemagne en 1933. Les pessimistes sont partis s'installer à Hollywood".
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...