Actu Chômage

mardi
17 septembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Au secours, notre cauchemar recommence !

Au secours, notre cauchemar recommence !

Envoyer Imprimer
On croyait s’en être débarrassé une bonne fois pour toutes en 2012. Il n’en est rien ! Il renaît des ténèbres, pareil à l’hydre maléfique des mythologies antiques.

T’aimes les Rolex (et les relaxes judiciaires), le bling-bling, le yacht de Bolloré, le Fouquet’s et tout ce qui brille ? Aucun souci, on te les accorde de bon cœur, nous les édentés de l'illettrisme.

Nous t’encourageons même à faire des ménages pour arrondir tes fins de mois, comme on dit dans le jargon journalistique.

Mais loin, très loin de chez nous, chez les géants de Wall Street, à 200.000 dollars la passe, pardon l'intervention (une heure de speech, plus ta présence au dîner de gala).

La somme est indécente, grotesque, sans commune mesure avec tes compétences et le bilan de tes mandats. Ça nous est égal, on s’en fout ! Gagne des sous, plein de pognon, mais qu’on entende plus parler de toi. Jamais !

Voilà ce qu’on se disait, nous autres sans-dents illettrés, au lendemain de la défaite de l’homme providentiel qui – en 5 ans – a mené l’UMP à la faillite et à l’implosion, après avoir perdu tous les scrutins entre 2007 et 2012. Quelle pyrotechnie !

Faut dire qu’avant ça, en 2005, notre grand pyromane avait brillé de mille feux, quand il le mit – pour de bon cette fois – dans les banlieues, pour trois semaines de guérilla urbaine. Du jamais revu depuis Mai-68.

Moins flamboyant fut son passage à Bercy où Sarkozy le «bavard» (terme argotique par lequel on désigne un avocat, la profession de ce merle moqueur) ne fit pas d'étincelles, plombant plus encore l’entreprise France, après avoir cramé ses finances et son budget sous la mandature Balladur.

Ne réécrivons pas l’Histoire ! Sa batterie de casseroles en fait le meilleur candidat à l'élection du Master Chef… de l’État.

Ce cauchemar qui recommence n’est pas seulement incarné par le retour de Nicolas Sarkozy, non ! Il l’est par la seule perspective qui s’offre à nous.

On aurait pu croire que, après 2012, quelques têtes nouvelles pointeraient dans le microcosme politique. Mais rien de tout ça. À l’UMP, la bataille pour l’investiture opposera Fillon, Juppé et le revenant. Que du vieux !

Au PS, ça se jouera probablement entre Hollande (si il se maintient à plus de 10% d’opinions favorables), Royal, Valls et Montebourg, comme en 2012. Au FN, la candidate est déjà désignée. Même qu’on lui prédit une présence quasi assurée au second tour. On peut imaginer que Bayrou sera de la sauterie, comme Mélenchon, pour ne parler que des poids lourds. Que du premier choix !

Ne manque plus qu’un lascar dans cette liste de joyeux drilles : Dominique Strauss-Kahn qui, lui aussi, pourrait bien signer un jour ou l’autre son retour triomphal sur le devant de la scène. Voilà une affiche qui réjouira les médias. Certainement moins les Françaises et les Français.

Quand on assiste au désolant spectacle que nous offrent les leaders politiques, on ne voit franchement pas comment la France pourrait sortir du marasme dans lequel elle s’embourbe.

Nous, les sans-dents illettrés, ne sommes pas prêts d'éveiller notre intelligence lobotomisée par la résignation. Pas plus qu’à recevoir des implants d'ivoire pour émailler notre sourire de gueux édentés.

L’Indigne Indigné

Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Dimanche, 28 Septembre 2014 12:47 )  

Commentaires 

 
0 # TS 2014-09-23 11:27 Un deuxième tour des élections présidentielles Le Pen - Sarkozy, c'est ce qui nous pend au nez. L'horreur absolue

Espérons que les juges feront diligence et que notre "ami" Sarkozy sera inéligible en 2017.
PS:
Si t'as pas délocalisé une usine Mollex avant 50 ans tu as raté ta vie 8-)
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Dustin 2014-09-23 15:48 Peu importe qui sera en face de la le pen, perso, je n'irais voter que si "mon" candidat est présent sinon, je fais comme les frondeurs du ps, je m'abstiens ! Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # TS 2014-09-23 18:13 J'espère qu'on n'en arrivera pas là même si le pouvoir en place va tout faire pour pousser la candidature de la poissonnière n'en doutons pas.

(il y a que des républicains en France qui se présentent aux élections comme chacun sait, on ne doit redouter aucune candidature)
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Yves 2014-09-23 19:42 Le problème n'est pas "la poissonnière", comme écrit TS, mais qui elle va trouver en face d'elle.

Un PS déjà usé et laminé par deux ans et demi de pouvoir ?

Une UMP à recomposer de fond en comble par un ancien président aujourd'hui encore rejeté par une majorité de Français ?

Un centre mou et girouette, sans troupes et sans stratégie ?

Un Front de Gauche créé en fanfare qui n'a pas réussi à transformer l'essai, notamment auprès des classes populaires ?

Comme écrit ailleurs (maintes fois, comme tu le sais TS), le Front National a une stratégie, un programme (qu'on y adhère ou qu'on le rejette), une organisation, plusieurs leaders clairement désignés et légitimes…

Sans compter que ses représentants n'ont jamais été députés, sénateurs ou ministres (donc ne peuvent être tenus pour responsables du marasme actuel).

Même Mélenchon et Bayrou ont été ministres du système que le FN désigne UMPS.

Opter pour une opposition frontale est donc, dans ce contexte, contre-productif. Mélenchon en a fait l'amère expérience avec un FN qui lui est passé sous le nez en lui piquant une partie de son électorat.

Même si Marine Le Pen est au second tour, elle ne sera JAMAIS ÉLUE. Ou il faudrait pour cela qu'un grand parti appelle officiellement à voter pour elle. On en est encore loin.

Comme Le Pen n'est pas une vraie menace (ça fait 30 ans qu'on nous le fait croire pourtant), il revient aux autres formations de se positionner clairement, sans se référer systématiquemen t à ses thèses et propositions.

Si le FN devient LA référence (ce qui est le cas pour notre ami TS, dénommé TristeSir ailleurs sur le site), c'est reconnaître son leadership et légitimer son hégémonie dans le débat politique national.

Plus on parle du FN (même en mal), plus on renforce les convictions de ses électrices et électeurs avérés ou potentiels.

C'est toujours comme ça que ça marche.

Comme avec Dieudonné : Valls a interdit son spectacle, il a rempli tous les Zéniths de France ! Belle façon de lui clouer le bec… 
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # TS 2014-09-24 20:38 Citer:
Même si Marine Le Pen est au second tour, elle ne sera JAMAIS ÉLUE.


Les Solfériniens font le même calcul que toi, personne ne peut croire qu'une telle catastrophe pourrait survenir (Les partis républicains de gouvernement sont insubmersibles comme…le Titanic).

Mais si cette catastrophe survenait ce ne serait pas nécessairement que la poissonnière améliore son score mais plus probablement que le taux d'abstention a explosé, une partie importante du peuple perdant intérêt à voter pour le nouveau/la nouvelle VRP de la World Company en France.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Yves 2014-09-24 21:20 Mais oui, mais oui… Occupe-toi déjà de soutenir ton candidat et ses propositions, tu t'occuperas de la "poissonnière" plus tard ! Procédons par ordre, STP !

Car à trop vouloir focaliser sur Marine Le Pen, on finit par oublier ses propres intérêts. Ce que tu fais à longueur de posts ici… dans l'indifférence générale de nos Ami-E-s utilisatrices et utilisateurs des forums et commentaires. Tu le constateras !

Arrête de te projeter dans la "virtualité" de l'élection de la candidate FN à la présidence de la République. Ça fait un an que tu nous bassines avec ça et je crains que ça ne se renforce à mesure que passeront les semaines et les mois.

Vas-tu comprendre que les Françaises et les Français sont las du jeu de dupes auquel se livrent UMP et PS, et de la stigmatisation du FN et de ses dirigeants. C'est un discours qui ne prend plus dans l'opinion, y compris ici, sur Actuchomage, un site plutôt ancré à gauche.

Ce système a complètement muselé le débat politique imposant l'hégémonie de la pensée unique, incarnée par un "Front Républicain" qui ne sert que les intérêts d'une classe dirigeante installée depuis des décennies.

Soutiens vaillamment ton candidat et ses propositions, et laisse s'opérer le JEU DÉMOCRATIQUE.

Moi, je suis pour un vrai débat entre des formations qui ont des convictions radicalement opposées. Ça ne me fait pas peur. Au contraire. Je reconnais donc au FN sa légitimité. Toi, pas !

Voilà l'erreur qui fixe les limites de ton discours et de ton action… forcément contre-productive.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # TS 2014-09-25 01:55 Citer:
Ce système a complètement muselé le débat politique imposant l'hégémonie de la pensée unique, incarnée par un "Front Républicain" qui ne sert que les intérêts d'une classe dirigeante installée depuis des décennies.


Le centre du pouvoir s'est déplacé vers la sphère économique s'éloignant davantage des vrais gens.

Je n'ai pas de candidat, dans la gauche radicale on n'a pas de candidat désigné à vie, jusqu'à ce qu'il soit élu.

Citer:
Vas-tu comprendre que les Françaises et les Français sont las du jeu de dupes auquel se livrent UMP et PS, et de la stigmatisation du FN et de ses dirigeants.


C'est bien pour cela que la catastrophe risque de survenir.
(vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas)
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Yves 2014-09-25 02:50 Tu tournes en rond ! "La catastrophe qui risque de survenir". Tu parles de quoi au juste ? De qui ? Et quand ?

Du djihadisme ? D'une guerre ouverte entre la Russie et l'OTAN ? D'un embrasement généralisé du Proche et du Moyen-Orient ? D'un Fukushima bis ?

C'est quoi la catastrophe mondiale selon TS ? Une Marine Le Pen à 25% de votants avec un taux d'abstention de 60%. C'est ça ?

Cette perspective n'inquiète pas trop les gens, pas même les immigrés clandestins. ;-)

Tu es dans ton obsession, dans ton fantasme que tu aimerais voir se réaliser, j'en suis convaincu.

++++++

Comme écrit 200 fois sur ce site, ça fait depuis 1985 qu'on me parle de la menace fasciste en France. Bientôt 30 ans ! Alors 10 ou 15 années de plus… ;-)

Dors sur tes deux oreilles, les chemises brunes veillent à la quiétude de ton sommeil ! La racaille tremble… 

PS : Le centre du pouvoir, ça fait plus de 2.000 ans qu'il cohabite avec la sphère économique. Et qu'ils ne font qu'un.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # TS 2014-09-25 17:21 Citer:
Tu es dans ton obsession, dans ton fantasme que tu aimerais voir se réaliser, j'en suis convaincu.


C'est sûr, j'ai tellement d'importance économiquement que les "chemises brunes" (ils pourraient aussi avoir des chemises tricolores) ne vont pas me réserver une place, avec uniforme raillé, dans leur "camp de travail "(je ne sais pas exactement quelle forme cela prendra mais il y aura des mesures punitives contre les pauvres et les sans emploi je n'ai pas de doutes. Ceux qui soutiennent ces gens sont friands de ce type de mesures).

Si ces gens se hissent au pouvoir il sera très difficile de s'en débarrasser et le coût humain et social en sera exorbitant.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Yves 2014-09-25 21:14 Tu t'entêtes. Ça devient vraiment lassant et pathétique. Une fois de plus, la discussion tourne à la caricature.

Crois ce que tu crois, et arrête de nous emmerder avec tes projections fantasmées répandues partout sur ce site.

Avec des raisonnements comme les tiens, le débat atteint le niveau zéro.

Et je virerai dorénavant toute intervention déjà vue 100 fois ailleurs.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Pili 2014-09-23 20:24 Citer:
Un Front de Gauche créé en fanfare qui n'a pas réussi à transformer l'essai, notamment auprès des classes populaires ?
;-) Un peu de patience Yves, le score du FDG ne cesse de monter à chaque élection ! La Persévérance finira par vaincre ;-)
+++
Je partage l'opinion d'Yves : il serait préférable d'arrêter de se focaliser sur Lepen, car ça lui fait une superbe bonne pub gratos!
Et qu'il faudrait plutôt se concentrer sur les vraies problémes socio, culturel etc de la classe populaire!
++++
Je vous invite grandement de lire les passages du bouquin " "La France périphérique" :de Christophe Guilluy qui pulvérise cinq clichés sur les classes populaires! blog.francetvinfo.fr/livres-actualite/2014/09/16/la-france-peripherique-pulverise-cinq-cliches-sur-les-classes-populaires.html
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Yves 2014-09-23 21:43 Je ne minimise pas l'extraordinaire travail mené pour fédérer les composantes disparates à la Gauche de la Gauche. Le pari a été partiellement gagné.

"Partiellement" parce qu'il faut rappeler que le Parti Communiste (ses moyens, ses réseaux, ses militants, ses élus, ses villes…) est une composante du Front de Gauche.

À l'initiative de la dynamique, on ne partait donc pas de zéro mais d'une "force" déjà constituée, représentée à l'Assemblée nationale, qui a compté des ministres… J'en passe.

Mais le Front de Gauche n'a pas réussi à élargir cette base populaire dont il se revendique. C'est son principal problème.

Peut-être, justement, parce que finalement, il est trop distant de certaines revendications des classes populaires. Je ne prendrai qu'un exemple : le thème de l'immigration qui est bien évidemment extrêmement "clivant", comme on dit aujourd'hui.

Beaucoup de Français des classes populaires estiment que la Gauche s'intéresse plus au sort des "étrangers" et des "immigrés"… que du leur.

Il s'agit d'un ressenti collectif (fondé ou pas, il n'est pas question d'en débattre ici) qui constitue - plus encore en période de crise - le substrat du FN.

À Gauche, l'immigration reste un sujet tabou, alors que nous savons qu'une immigration non contrôlée déstabilise le marché du travail et impacte principalement les plus fragiles.

Voilà un sujet sur lequel le FdG doit rassurer les classes populaires. Ça ne veut pas dire renier des engagements historiques, mais ouvrir les yeux sur les réalités d'aujourd'hui.

On ne peut pas se battre pour préserver des Droits (et moins encore pour en gagner), tout en défendant les intérêts de populations qui ne se sentent pas concernées par ces Droits, trop éloignés de leur culture politique et sociale (pour autant qu'elles en aient).

Voilà de mon point de vue un sentiment largement partagé dans les classes populaires.

Je ne dis pas qu'il est juste, fondé et légitime, je constate qu'il s'impose comme facteur limitant à l'enracinement du FdG.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Pili 2014-09-24 10:24 Multi-citer Yves:
Voilà de mon point de vue un sentiment largement partagé dans les classes populaires.
Je ne dis pas qu'il est juste, fondé et légitime, je constate qu'il s'impose comme facteur limitant à l'enracinement du FdG.


Hélas OUI, ton constat est juste ! c'est parce que 60% de la classe populaire ne participe plus à la production des richesses, ni à son partage!
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # PoleBismuth 2014-09-23 21:17 Hollande aime tellement les pauvres (sa base électorale) qu'il en fabrique en masse.

Dans les urnes, ces derniers ne se tournent pourtant pas vers plus à gauche, cause du coup de blues de Melanchon.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # TS 2014-09-24 20:42 C'est quoi le coup de blues de Mélenchon?
Tu parles de l'invention de journaleux, toujours prêts à l'enterrer après chaque élection?
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # TS 2014-09-26 11:09 Notre "ami" Sarkozy était en meeting (électoral? d'auto-promotion commerciale?)

Citer:
«il faudra travailler davantage» dans la langue de 2014- se traduit d'abord par une autocritique sur le RSA. L'ancien président souhaite qu'à l'avenir le revenu de solidarité active et les allocations soient distribués en contrepartie d'un travail effectué au service des collectivités.


www.lefigaro.fr/politique/2014/09/25/01002-20140925ARTFIG00410-nicolas-sarkozy-il-faudra-travailler-davantage.php

On sent que ce grand génie de la politique aime les privés d'emploi et qu'il se promet de les choyer… s'il revient aux affaires.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tristesir 2014-09-26 13:08 Sarkozy, la compilation de quelques uns de ses mensonges:

www.youtube.com/watch?v=5EjBwHdE3yQ
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # lebeaupolo 2014-09-27 20:07 Salut, c'est Polo. Juste un ptit tour ici pour cafter : d'après mes potos Cht'i, c'est la grosse Martine qui va s'y coller pour le PS. Elle croit ke c'est son tour, et va lacher le Nord pour aller au feu !
ça aurait de la gueule, un crépage de chignon entre meufs.
Et pis ça nous changerait !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Yves 2014-09-27 20:33 Il est tout à fait concevable que le meilleur candidat pour le PS soit une candidate. À part Royal et Aubry, j'en vois pas d'autres vraiment "crédibles" (pour autant que ces deux-là le soient).

Malgré les annonces, les sondages, les intox, les chiffons rouges agités pour détourner l'attention, la présence au second tour de M. Le Pen n'est pas garantie. Loin s'en faut !

Il est possible - probable - qu'un vote utile se manifeste de la part d'électeurs tentés par le FN mais qui se diront finalement : "De toutes façons, elle ne sera jamais élue donc je vote pour le candidat UMP ou équivalent".

Car, même si Marine Le Pen fait un très bon score au premier tour, elle ne pourra gagner le second sans le soutien OFFICIEL et ASSUMÉ d'une des deux grandes formations politiques. Faute de quoi, ce sera le "Front Républicain" avec un résultat comparable à 2002 (ou approchant), genre 25/75 ou 30/70.

Le vrai cauchemar ne se trouve pas là, mais dans le retour de Sarkozy qui va monopoliser les médias comme il sait si bien le faire et nous saouler avec ses boniments, ses promesses, son baratin et son omniprésence.

Comme écrit dans la chronique, il ne manque que DSK dans la course et le cauchemar sera historique ! ;-)

Avec un tiercé gagnant (par ordre alphabétique) : Le Pen, Sarko, Strauss-Kahn.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Témoignage 2014-10-13 18:33 Un très bel article qui devra faire réagir plus d'un! Un cauchemar, oui, c'est peu de le dire. Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...