Actu Chômage

jeudi
29 octobre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Les seniors de plus en plus mécontents au travail

Les seniors de plus en plus mécontents au travail

Envoyer Imprimer
Selon les résultats du dernier baromètre Notre Temps, les conditions de travail pour les salariés les plus âgés se dégradent. Et ils attendent toujours les effets concrets des accords d'entreprise.

«Fait-il bon être senior en entreprise ?» La réponse est non si l'on en croit les résultats du 11e baromètre “Seniors en entreprise” du site Notre Temps. Alors que les députés vont étudier, début décembre, l'accélération de la réforme des retraites suite au plan de rigueur, les seniors sont de plus en plus inquiets.

Incertitude sur le départ en retraite

Et le premier sujet d'inquiétude, c'est justement la retraite. Un quart des salariés de plus de 45 ans «ne savent toujours pas à quel âge ils pourront partir» en raison des nouvelles règles et de leur complexité.

Autre motif d'insatisfaction : le salaire et les conditions de travail. 63% des 50-54 ans interrogés estiment que les conditions de travail sont difficiles, en raison notamment de «la rigueur imposée par la crise en entreprise». Côté salaires, ce n'est pas plus reluisant : 77% des seniors interrogés n'ont pas reçu d'augmentation individuelle depuis trois ans (une proportion qui monte à 80% chez les ouvriers).

Ni promotion, ni augmentation

Difficile, dans ces conditions, d'envisager de poursuivre une carrière plus longue comme le prévoit pourtant la réforme des retraites. D'autant que les seniors se sentent un peu abandonnés au profit des plus jeunes. Pour 84% d'entre-eux, il y a eu aucune promotion, changement de poste ou affectation sur un projet ces dernières années. «L'absence de promotion explique sans doute en partie la faiblesse des augmentations individuelles», commente Phillippe Perret, directeur général du cabinet de recrutement Menway sur le site Notre Temps. «Confronté à des enveloppes d'augmentations réduites du fait de la crise, le DRH a tendance à privilégier la rémunération de plus jeunes qu'il a besoin de retenir. Les seniors sont en effet moins enclins à quitter l'entreprise.»

L'entretien de milieu de carrière «oublié»

Plus grave, les seniors ne perçoivent aucun effet concret des accords d'entreprises sensés améliorer leur maintien dans l'emploi. 82% des sondés affirment aussi ne pas avoir bénéficié du bilan de deuxième partie de carrière, pourtant obligatoire en entreprise pour les plus de 45 ans depuis la loi de 2009.

Le bilan n'est donc pas glorieux. Que reste-il dans ces conditions aux seniors en entreprise ? Peut-être une capacité d'indignation...

(Source : Mode(s) d'emploi)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mercredi, 23 Novembre 2011 11:49 )  

Votre avis ?

Économie, chômage, emploi : Comment appréhendez-vous ces 12 premiers mois ?
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...