Actu Chômage

lundi
23 septembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Plus de 75 millions de jeunes sans emploi

Plus de 75 millions de jeunes sans emploi

Envoyer Imprimer
Evoquant une "génération traumatisée", l'Organisation internationale du travail met en garde contre le chômage des jeunes dans le monde. Ceux-ci seraient plus de 75 millions sans compter ceux qui, découragés, se retirent du marché du travail.

L'OIT a lancé une sévère mise en garde mercredi contre "le traumatisme" de toute une génération, victime de l'étanchéité du marché du travail et gagnée par une défiance à l'égard des systèmes politiques et économique.

Son étude annuelle sur l'emploi des jeunes relate que ceux-ci sont confrontés à un chômage toujours élevé, et à du travail précaire dans les pays développés. L'OIT dénonce "l’infortune de la génération qui arrive sur le marché du travail en cette période de grande récession". Outre le chômage et la précarité, selon cette même étude, les jeunes peuvent aussi être contraints à accepter des rémunérations moins élevées.

Le rapport note que "cette frustration collective chez les jeunes a été l'un des moteurs des mouvements de protestation qui ont eu lieu à travers le monde cette année, car il devient de plus en plus difficile pour eux de trouver autre chose qu'un travail à temps partiel ou un emploi temporaire".

Il ajoute que le nombre absolu de jeunes chômeurs a légèrement diminué à 75,1 millions à la fin 2010 contre 75,8 millions fin 2009, soit un taux de chômage de 12,7%. Selon l'OIT, ce taux devrait baisser en 2011 pour atteindre 12,6% (74,6 millions de chômeurs). Le rapport relève cependant que la diminution du nombre de jeunes chômeurs s'explique aussi par le fait qu'ils se retirent du marché du travail et, découragés, renoncent à chercher un emploi.

La situation est particulièrement dramatique en Irlande avec un taux de chômage déclaré des jeunes de 27,5%. Le taux réel est en fait de 46,8% si l'on inclut les jeunes qui se réfugient dans les études faute de mieux, ou qui attendent chez leurs parents que la situation économique s'améliore. De la même façon en Chine, en Autriche ou à Hong Kong, le taux de chômage réel serait le double du chiffre officiel.

Entre 2008 et 2009, le chômage des jeunes dans le monde a explosé, avec 4,5 millions de jeunes chômeurs supplémentaires. Durant la période d'avant-crise (1997-2007), la hausse moyenne par an était de 100.000.

Le nombre de jeunes travaillant à temps partiel, faute de mieux, a aussi beaucoup augmenté, notamment en Irlande et en Espagne. A la fin 2010, un jeune sur deux ayant du travail occupait un emploi à temps partiel au Canada, au Danemark, aux Pays-Bas et en Norvège.

Selon José Manuel Sakazar-Xirinachs, directeur exécutif du secteur de l'emploi de l'OIT, "ces nouvelles statistiques reflètent la frustration et la colère que ressentent des millions de jeunes dans le monde". "L'incertitude du contexte économique, couplé à la sensibilité plus forte du chômage des jeunes à la conjoncture économique, rend la reprise de l'emploi pour cette catégorie hautement incertaine. Cela peut annoncer encore plusieurs années difficiles", déplore l'OIT.

(Source : L'Expansion)


NDLR : Tout comme le chômage de longue durée, celui des jeunes est une vraie BOMBE À RETARDEMENT. La «valeur travail» tant vantée ne peut qu'apparaître comme un leurre et être remise en question. Cet immense gâchis aura un effet boomerang car si les jeunes sont frustrés, ils ne sont pas idiots : gavés d'être traités comme des esclaves, au lieu de courir après un emploi qui ne leur permet pas de vivre ou qui n'existe pas, leur oisiveté forcée leur laisse largement le temps de comprendre pourquoi ce système qui les sacrifie et détruit la planète est complètement failli, d'en imaginer un nouveau qui leur accordera enfin la place qu'ils méritent, et de se mobiliser pour un changement radical de société. Ils sont l'avenir, et les quelques puissants qui gouvernent le monde en sciant la branche (une majorité d'hommes vieux, blancs, et qui continuent à s'enrichir sur leur dos) peuvent faire dans leur froc.



Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Jeudi, 20 Octobre 2011 06:28 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...