Actu Chômage

dimanche
15 septembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Pôle Emploi Midi-Pyrénées : plus d'un mois pour toucher l'indemnisation

Pôle Emploi Midi-Pyrénées : plus d'un mois pour toucher l'indemnisation

Envoyer Imprimer
Les dossiers s'amoncellent dans les agences du département. La faute à la hausse du nombre de chômeurs, couplée avec la nouvelle procédure d'inscription.

Dans la plupart des agences toulousaines de Pôle Emploi et dans de nombreuses agences de la région, il faut de quatre à cinq semaines après la demande d'inscription pour percevoir une quelconque indemnisation. S'il manque des pièces à l'inscription, il faut encore rajouter 10 à 15 jours, selon le SNU-FSU, syndicat majoritaire au sein de Pôle Emploi Midi-Pyrénées, qui tire la sonnette d'alarme : «Chaque année, le pic d'inscriptions a lieu en septembre et nous craignons le pire en plein retour de crise».

Pour le SNU, «il est inacceptable que des personnes ayant perdu leur emploi n'aient leurs droits calculés que plusieurs semaines après la perte de celui-ci. Les plus fragiles sont pénalisés : les échéances de loyers, de prêts et autres frais fixes n'attendant pas, eux !»

Le syndicat dénonce un «manque cruel d'effectifs dans les agences alors que nous vivons en plein mois d'août une forte hausse des inscriptions». La nouvelle procédure, mise en place après la fusion des services de l'ANPE et des Assedic au sein des Pôles Emploi, est aussi mise en cause. L'entretien unique d'inscription et de diagnostic (EID), dont le but affiché était de simplifier les démarches d'inscription et de gagner en efficacité, aurait un effet contraire : «Avant cette mise en place, entre la préinscription — par internet ou téléphone au 3949 — et le premier entretien d'inscription physique, le délai était de 8 à 10 jours maximum et de plus, dans de nombreux cas, le demandeur d'emploi ressortait de cet entretien avec sa notification de droits. Aujourd'hui, en plein mois d'août, le délai minimum est de 10 à 12 jours. Nombre des plus grosses agences de Toulouse (Occitane, Bellefontaine, Arènes) et sur la région (Muret, Auch, Pamiers, Montauban, Castelsarrasin, Castres) ont des délais à trois semaines. L'ouverture de droits n'étant plus traitée lors de l'inscription, il faut encore ajouter environ 10 jours pour connaître le montant de son allocation».

Ce phénomène serait dû aussi à une poussée du nombre de demandeurs d'emploi cet été [ce que Xavier Bertrand ne peut contredire, lui qui s'attend à de "mauvais chiffres" en juillet - ndlr Actuchomage]. «Le taux de chômage en Midi-Pyrénées a progressé de 5,9% entre juillet 2010 et 2011, le taux de chômage en Haute-Garonne atteignant les 11%. Traditionnellement, on a un pic d'inscription en juillet à la sortie des écoles», note élisabeth Tisseyre, déléguée syndicale SNU, «mais là, il y a aussi des jeunes diplômés de grandes écoles d'ingénieurs ou de la fac de Sciences, de nombreux bac+5 sont sur le carreau».

(Source : La Dépêche du Midi)

Voir également ce reportage vidéo de France 3 Midi-Pyrénées.

Mais pour le directeur régional de Pôle Emploi, tout va très bien !



Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Jeudi, 25 Août 2011 09:21 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...