Actu Chômage

mardi
1 décembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Chômage de septembre : 34.700 inscrits en plus, toutes catégories confondues

Chômage de septembre : 34.700 inscrits en plus, toutes catégories confondues

Envoyer Imprimer
La France métropolitaine compte désormais 4.622.800 personnes inscrites à Pôle Emploi (+0,8% sur un mois, +8,9% sur un an). Mais Christine Lagarde estime que la hausse de septembre, "limitée" selon elle, "n’interrompt pas la tendance à la stabilisation du marché du travail observée depuis plusieurs mois".

De quelle "stabilisation" parle-t-elle ? Depuis le début de l'année, même si l'on est loin des records atteints en 2009, le nombre des inscrits à Pôle Emploi a continué de croître. Et si, pendant deux mois seulement — en juin et juillet —, on a assisté à un léger recul de l'officielle catégorie A (chômeurs sans activité), ce fut l'inverse pour les autres catégories, notamment B et C (chômeurs en activité réduite). Pour qu'une réelle "stabilisation du marché du travail" ait eu lieu cette année — c'est-à-dire que les compteurs soient remis à zéro —, il aurait fallu un recul total de 38.000 inscrits de catégorie A dès le premier semestre. Or, en juin, "l’embellie" ne fut que de 8.600. Et en juillet, de 14.400. Depuis, la hausse est repartie et le stock de chômeurs officiels reste dans le rouge.

Christine Lagarde ment : il n'y a pas de stabilisation du marché du travail.

De plus, nombreux sont les économistes qui prédisent que 2011 sera une nouvelle année noire. De l'OFCE à HSBC en passant par BNP-Paribas, tous envisagent un ralentissement de la croissance, une précarisation structurelle de l'emploi, une remontée du chômage et une progression de l'ancienneté au chômage. Alors ?

Revenons aux chiffres de septembre, particulièrement ceux de la France métropolitaine puisque ceux des DOM sont volontairement occultés (l'Outre-mer n'est considéré que lors des compétitions d'athlétisme).

La catégorie A peut s'enorgueillir de 4.600 inscrits en plus : ils sont désormais 2.697.100.

Les catégories B et C comptent 28.300 inscrits de plus : ils sont désormais 1.302.100.
Notons la magnifique progression annuelle (+17,8%) de la catégorie C, symptomatique de la précarisation structurelle de l'emploi à laquelle nous assistons. Les fins de CDD demeurent, et de très loin, le premier motif d'entrée à Pôle Emploi.

Total ABC : 3.999.200 demandeurs d'emploi "tenus d'accomplir des actes positifs de recherche" (+6,5% sur un an).
DOM compris, le total s'élève à 4.249.100, soit 250.000 personnes de plus !

Maintenant, les voies de garage...

La catégorie D, celle des arrêts maladie, formations et conventions de reclassement, compte 3.800 inscrits de plus : ils sont 254.200 (+11,8% sur un an).

La catégorie E, celle des contrats aidés, compte 2.600 inscrits en plus : ils sont désormais 369.400 (+40,1% sur un an).

Ne figurant dans aucune catégorie, rajoutons les chômeurs âgés en DRE (la mal nommée "dispense de recherche d'emploi") dont on repousse le départ à la retraite : fin août, ils étaient 286.700.

Total ABCDE : 4.622.800, hors DRE.
En données brutes, DOM compris, on dépasse 4,9 millions d'inscrits.

Si l'on constate une légère amélioration pour les jeunes de moins de 25 ans (-1,1% sur un mois, -1,5% sur un an, 630.800 en catégories ABC), ce n'est pas le cas des "seniors" de plus de 50 ans (+1,5% sur un mois et +16,3% sur un an, 727.200 inscrits en ABC).

Le nombre de chômeurs de longue durée continue de progresser : DOM inclus, ils sont 1.585.600, soit +24,3% sur un an. Ils représentent plus du tiers des inscrits. Parmi eux, 840.000 sont sans emploi depuis un à deux ans, victimes directes de la crise.

La durée moyenne au chômage s'élève à 222 jours pour les catégories ABC.

Quelque 809.000 inscrits à Pôle Emploi sont au RSA.

En septembre, côté sorties, on relève 185.700 "cessation d'inscription pour défaut d'actualisation", 43.400 radiations administratives et 55.100 "autres cas". A titre comparatif, le total des reprises d'emploi déclarées + entrées en stage s'est élevé à 132.600.

Enfin, le nombre d'offres collectées par Pôle Emploi ne décolle pas. En septembre, seules 265.400 ont été recensées (-1,6% sur le mois, +5,5% sur un an). Parmi elles, 106.000 concernaient des emplois "durables" de plus de 6 mois, 114.600 des jobs de 1 à 6 mois, et 39.200 des jobs "occasionnels" de moins d'un mois.

Non, c'est pas la joie, et Mme Lagarde ferait bien de calmer la sienne.

SH

=> La note mensuelle de Pôle Emploi/DARES en pdf



Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mercredi, 27 Octobre 2010 02:30 )  

Commentaires 

 
0 # pat-du49 2010-10-27 09:54 salut,

ma propre petite synthèse :

bellaciao.org/fr/spip.php?article109310

fin decembre 2009 : 4 349 400 (officieux, hors dom tom)
fin septembre 2010 : 4 622 800 (officieux, hors dom tom)

soit 273 400 chomeurs de +, en 9 mois

soit une moyenne de 30 000 destructions d'emploi par mois.

1000 destructions d'emploi par jour (en comptant dimanche) en france depuis le début de l'année.

… au bas mot … puisqu'on nous dit que démographiqueme nt moins d'actif pour + de retraités … donc mathématiquemen t, sur cette seule donnée, le chomage devrait baisser.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Yves 2010-10-27 15:19 Il faudra un jour compiler toutes âneries prononcées par Madame Lagarde qui, au fil des mois, constate "une stabilisation", voire une "baisse du chômage", alors que les indicateurs officiels indiquent le contraire.

Le chômage de Catégorie A a augmenté de 35% en moins de 2 ans.

Souvenez-vous d'un temps pas si lointain où le Gouvernement claironnait que le chômage passait sous la barre symbolique des 2 millions de demandeurs d'emploi (catégorie A).

Ils sont aujourd'hui 2,7 millions.

Et ne parlons pas des autres catégories, comme expliqué dans l'article.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # par Aphrase 2010-11-01 18:55 185.700 "cessation d'inscription pour défaut d'actualisation", 43.400 radiations administratives et 55.100

soit 185 700 + 43 400 + 55 100 =
284 200 demandeurs d’emploi sortis artificiellemen t des 5 listes A B C D et E


d'après la tite synthèse à Pat

les comptes sont bons et les bons comptes…
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # pat-du49 2010-11-03 17:44 petite info en passant, qui à l'air de passer inaperçue, DISPARITION dés 2011 de la prime de retour à l'emploi, qui était encore attribuée aux seuls bénéficiaires de l'ASS (allocation de solidarité spécifique)

cette prime de 1.000 € était accordée environs à 50.000 personnes par an, qui reprenaient un emploi de 6 mois ou + et de 78h ou + par mois.

économie supplémentaire de l'etat sur le dos des pauvres 500.000 €/an

dans un soucis d'harmonisation ( par le bas bien entendu ) vers le mécanisme du RSA chapeau.

a bons entendeurs.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tristesir 2010-11-03 21:45 Lagarde et ses 4000 euros bruts d'élue du XII ième arrondissement de Paris:

www.alexis-corbiere.fr/index.php?post/2010/11/02/Quand-Christine-Lagarde-bidouille-les-photos-de-son-journal
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2010-11-04 05:16 Le nombre de chômeurs indemnisés par l'assurance chômage ou au titre de la solidarité-Etat a atteint 2,572 millions en septembre, en hausse de 0,7% par rapport au mois précédent et de 3,5% sur un an, selon des chiffres diffusés mardi par Pôle Emploi.

Cette progression, après un repli en août, s'explique par la hausse de 0,9% du nombre des bénéficiaires de l'assurance chômage (dont l'Aide au Retour à l'Emploi), légèrement compensée par une baisse (-0,3%) du nombre de bénéficiaires des allocations de Solidarité-Etat (dont l'association de solidarité spécifique et l'allocation équivalent retraite).

Si l'on ajoute les bénéficiaires d'allocations de formation et de préretraites financées par l'Etat, le nombre de personnes indemnisées par Pôle Emploi atteint 2,784 millions, en hausse de 0,5% sur un mois (2,681 millions en septembre 2009) et de 3,9% sur un an.

Le nombre de personnes en formation ou en conversion indemnisées par Pôle Emploi a reculé de 2% sur un mois et progressé de 10,6% sur un an. Parmi elles, les bénéficiaires des dispositifs de reclassement destinés aux licenciés économiques ont été 75.400 (+6,2% sur un an) au titre de la Convention de reclassement personnalisée (CRP) et 13.900 (+35,4% en un an) au titre du Contrat de transition professionnelle (CTP).

Le nombre de préretraités indemnisés a encore reculé en août (-1,1% sur un mois, -32,3% sur un an), à 8.600.
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Avez-vous vu Hold-Up, le doc "complotiste" ? =;o)
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...