Actu Chômage

dimanche
29 novembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Les embauches en CDI ne reprendront pas avant 2012

Les embauches en CDI ne reprendront pas avant 2012

Envoyer Imprimer
Lagarde a beau prédire 160.000 créations nettes d'emplois marchands en 2011, ce ne sont que des jobs précaires : une tendance lourde et durable.

Les dernières prévisions publiées par l’Unedic semblent indiquer que le pire est passé. Pas si sûr, prévient Mathilde Lemoine, directeur des études économiques d’HSBC, qui prédit un pic du chômage mi-2011.

Capital.fr : Quelles sont les perspectives d’évolution du marché de l’emploi dans les prochains mois ?
Mathilde Lemoine : Avec un chômage à 9,3%, le marché du travail s’est stabilisé au deuxième trimestre. Mais je crains une légère remontée dès le troisième trimestre 2010 et même un pic à 9,6% mi-2011. La croissance du PIB risque, en effet, de se ralentir en 2011, ce qui pèsera inévitablement sur l’emploi. Maigre consolation, le chômage ne devrait pas dépasser les sommets atteints en 1993.

Capital.fr : Cette relative stabilisation du chômage ne se fait-elle pas au prix d’une précarisation croissante ?
ML : Effectivement, moins de la moitié (49%) des salariés disposent d’un CDI parmi les 15-64 ans. Selon les derniers chiffres de la Dares, huit embauches sur dix se font en CDD ou en intérim, ce qui favorise la précarité. Au total, les missions temporaires représentent 15% de l’emploi salarié. Ces contrats plus souples permettent aux entreprises d’adapter plus facilement leur masse salariale à la conjoncture économique.

Capital.fr : Cette précarité risque-t-elle de s’installer durablement ?
ML : Le développement de l’emploi précaire est désormais structurel. Depuis 20 ans, les entreprises se servent des contrats temporaires pour disposer d’une masse salariale plus flexible. Et les embauches en CDI ne vont pas reprendre avant 2012, car les employeurs attendront des signes de croissance pérenne. Cette précarisation croissante risque de nuire aux salariés qui, à force de cumuler les emplois, perdent de leur employabilité.

(Source : Capital)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mardi, 01 Mars 2011 17:31 )  

Votre avis ?

Avez-vous vu Hold-Up, le doc "complotiste" ? =;o)
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...