Actu Chômage

samedi
29 février
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Pourquoi travailler si on gagne autant qu'au chômage ?

Pourquoi travailler si on gagne autant qu'au chômage ?

Envoyer Imprimer
Ceci se passe en Belgique, mais c'est exactement pareil en France. Les salaires d'embauche se sont tellement dégradés qu'on peut se poser la même question : Vaut-il mieux rester pauvre au chômage que rester pauvre en travaillant ?

Voici le coup de gueule édifiant d'une chômeuse sur RTL Info, publié suite à un appel à témoins visant à éclairer "avec force" sur la galère de la quête d'emploi :

Pourquoi aller travailler pour avoir la même chose qu'au chômage ?

Oui, vous allez peut-être tous et toutes me montrer du doigt...  Mais la réalité est là : j'ai 39 ans, je suis maman et j’élève seule un petit garçon de 6 ans. Je suis au chômage depuis février 2010 et jusqu'à mes 39 ans, je ne vais pas vous énumérer tous les boulots que j'ai déjà faits ! (Vente, Horeca, enseignement, secrétariat…) Oui, jusqu'ici, je n'ai pas eu trop à me plaindre, et ce grâce à mon bilinguisme : à Liège, il parait que c'est rare ! J'ai bien dit que je n'avais pas eu trop à me plaindre car j'étais mariée, donc entre 1.000 et 1.200 € en plus dans le ménage, c'était bien.

Maintenant que je vis seule avec un enfant à charge, j'ai 1.040 € par mois du chômage + 150 € d'allocations familiales. Total : +- 1.200 € par mois, moins un loyer de 520 €, l'eau, l'électricité, le gaz, la nourriture... Bref, il ne reste plus rien à la fin du mois. Et lorsque je vois qu'on propose le même salaire mensuel pour 38 heures par semaine… c'est honteux !

Je travaille actuellement 2 jours par semaine en intérim à 40 km de chez moi pour un salaire horaire de 8 € et je travaille 6 heures, donc j'ai 48 € par jour. L'Onem [le Pôle Emploi belge, ndlr] me donne 44 € par jour, donc je travaille pour 4 € par jour. Ah oui, j'oubliais : l'agence d'intérim me donne 5,50 € pour mes 80 km aller-retour; vous comprenez tous que pour faire 80 km, il me faut au minimum 9 à 10 € d'essence. Donc, je travaille pour rien ! Et le mardi, je paye la garderie de mon fils jusqu'à 18 heures ...1 Euro ...

Donc moi, je veux bien aller travailler mais il me faut au moins 250 € en plus qu'au chômage ! Mesdames, Messieurs les politiciens, ouvrez vos yeux : ce que vous nous donnez au chômage nous permet à peine de survivre. Mais le salaire horaire minimum que vous proposez est pire que le fait d'être exploité !

Au XXIe siècle, JE CROYAIS QUE L'ESCLAVAGISME ÉTAIT TERMINÉ !

Ah oui, j'oubliais une chose : non, je n'ai aucun plan d'embauche Win-Win, Activa, contrats PTP... et fière de ne pas en avoir.... car non seulement cela rapporte aux employeurs qui profitent bien du système avec ces déductions fiscales et qui engagent une personne avec ces primes pour la jeter ensuite à la poubelle, lorsqu'elle a bien servi ! Et en plus, cela permet encore une fois de sous-payer le personnel ! RÉVEILLEZ -VOUS !

(Source : RTL Info)

Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mardi, 28 Septembre 2010 15:35 )  

Votre avis ?

Réforme des retraites : Qui va remporter le bras de fer engagé le 5 décembre ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'a...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...