Actu Chômage

jeudi
22 octobre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Le Smic horaire revalorisé… de 11 centimes

Le Smic horaire revalorisé… de 11 centimes

Envoyer Imprimer
Comme prévu, troisième année sans "coup de pouce". Le Smic sera revalorisé de 1,3% à compter du 1er juillet, soit la hausse légale annuelle, passant d'un montant brut horaire de 8,71 € à 8,82 €, a annoncé le gouvernement aujourd'hui. Le Smic mensuel brut sera donc porté de 1.321,02 € à 1.337,70 € : une misère.

Le Smic devait en fait être revalorisé de 1,25%, soit la moitié de la hausse du salaire horaire ouvrier, sans tenir compte de l'inflation négative. Mais, dans sa grande générosité, le ministre du Travail Brice Hortefeux, qui a annoncé sa revalorisation devant les partenaires sociaux réunis lundi matin lors de la Commission nationale de la négociation collective (CNNC), a donné le chiffre de 1,3% "compte tenu des règles d'arrondi", selon lui.

M. Hortefeux a justifié cette simple revalorisation légale annuelle par le rapport de la commission d'experts composée d'économistes, chargée de plancher chaque année sur la hausse du salaire minimum interprofessionnel de croissance. "A l'unanimité, ces économistes conseillent de ne pas procéder à une revalorisation au-delà des critères légaux. En clair, ils ne préconisent pas de procéder à ce qu'on appelle communément un coup de pouce", a dit le ministre lors de son discours remis à la presse à l'issue de la réunion au ministère. "Il vaut mieux une vraie revalorisation qu'un faux coup de pouce qui remettrait en cause l'emploi et contraindrait des petites entreprises à des licenciements", a précisé M. Hortefeux devant les journalistes à l'issue de la réunion.

Les syndicats écœurés

"C'est une déception, surtout dans ce contexte de crise économique", a déploré la porte-parole de FO Marie-Alice Medeuf-Andrieux. "Nous attendons toujours que le président Sarkozy nous donne vraiment la preuve qu'il est le président du pouvoir d'achat", a-t-elle ajouté.

"Nous considérons que la situation est telle qu'il faut maintenir le pouvoir d'achat pour relancer la consommation. Nous demandions donc un coup de pouce qui aurait dû aller jusqu'à 1%", a déclaré Laurence Laigo (CFDT). "Dans une année comme celle que nous connaissons, il n'y a pas de raison de ne pas augmenter les plus démunis", a-t-elle ajouté.

Pour le représentant de la CGC, Alain Lecanu, "dans le contexte actuel, un coup de pouce aurait été important à la condition qu'il y ait une répercussion sur l'ensemble des grilles de salaires".

Une hausse de "1,3%, ça veut dire que les grands oubliés, ce sont les salariés les plus précaires, soit 3,5 millions de personnes", a expliqué de son côté Gabrielle Simon (CFTC). Et en outre, pour elle, "s'il y a de plus en plus de salariés au Smic, c'est qu'il n'y a pas de négociations salariales dans les branches".

"Très concrètement", a renchéri Maryse Dumas (CGT), "onze centimes d'augmentation de l'heure, c'est une journée entière de travail pour se payer une baguette de pain. Cette décision compromet la justice sociale et la possibilité pour notre pays de combattre la récession".

(Source : Le Nouvel Obs)

A lire également => Salaire minimum européen, la bataille du Smic
Attention, le Smic est en danger. Pour l'UMP, «si on ne veut pas ruiner les nouveaux adhérents de l’UE, il faudra baisser le Smic français»… ou le supprimer ?
Mis à jour ( Lundi, 22 Juin 2009 17:27 )  

Votre avis ?

Économie, chômage, emploi : Comment appréhendez-vous ces 12 premiers mois ?
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...