Actu Chômage

lundi
26 août
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités Val d’Oise : un premier bilan du RSA

Val d’Oise : un premier bilan du RSA

Envoyer Imprimer
Depuis plusieurs mois, le Revenu de solidarité active est en phase d’expérimentation à la CAF d’Argenteuil. Les chiffres parlent d’eux-mêmes...

Sur les 884 bénéficiaires potentiels d’Argenteuil et Bezons, moins de la moitié — soit très exactement 435 personnes — ont repris un emploi et «bénéficié» du dispositif. Parmi celles-ci, moins de 10% ont perçu un complément RSA tous les mois. Mais 810 contrats d’accompagnement (des avenants au contrat d’insertion, avec engagement à se maintenir dans l’emploi et à augmenter son temps de travail) ont été signés.

Le montant du complément RSA va de… 1 € à 686 €. Si on prend la somme globale dispensée (83.783 €) et qu’on la divise par le nombre de paiements (435), on tombe sur la somme mirobolante de… 192 € (somme moyenne totale, hein, pas le montant mensuel). C’est évidemment moins que le versement du RMI ou que le dispositif d’intéressement qui existe déjà.

Usine à gaz. Ce que ne décrit pas le directeur de la CAF, c’est la surcharge de travail des agents chargés de calculer, chaque mois (alors que pour le RMI ou l’API, cela se fait par trimestre), le montant du complément RSA en fonction de critères nombreux (toutes les ressources, y compris des aides ponctuelles locales, peuvent être prises en compte) et de calculs complexes, alors que la CAF a, de manière chronique, un retard d’un mois dans le traitement des dossiers...

=> LIRE TOUT L’ARTICLE du Collectif RTO

Le RSA est moins avantageux que le système actuel : Martin Hirsch confirme !

Vantant la prime de 200 € qui sera versée à 4 millions de ménages pauvres en avril 2009, il a déclaré que ces «200 euros» sont «l’équivalent de deux mois de RSA».

En clair : c'est bel et bien inférieur à la prime de retour à l'emploi actuelle, versée aux minima sociaux qui ont repris un travail et qui s'élève à 150 € par mois pour une personne seule. Avec le RSA, la prime exceptionnelle de retour à l'emploi (1.000 € au bout du 4e mois de reprise, sans condition de salaire alors que le RSA sera, lui, plafonné à 1,04 SMIC) est supprimée, ainsi que le cumul intégral minima social+revenu d'activité accordé durant les 3 premiers mois.

Avec le RSA, contrairement à ce qui a été dit, les minima sociaux qui vont retravailler gagneront moins qu'aujourd'hui. De quoi réaliser quelques économies sur le dispositif d'intéressement imaginé en 2005 par Dominique de Villepin, visiblement considéré comme trop généreux...

=> NOTRE DOSSIER SUR LE RSA

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mercredi, 10 Décembre 2008 17:37 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...