Actu Chômage

vendredi
23 août
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Lutter contre le chômage… grâce au bénévolat

Lutter contre le chômage… grâce au bénévolat

Envoyer Imprimer
Mettre en concurrence des précaires avec des bénévoles : il suffisait d'y penser !

(...) Comme, visiblement, c'est la seule piste que nos élites ont trouvé pour palier à la disparition d'emplois qualifiés, nous devrions nous satisfaire de pouvoir travailler de 1 à 20 heures par semaine auprès de personnes âgées ou d'enfants en difficulté scolaire, voire d'aider à l'insertion. Travaux nobles s'il en est, mais accompagnateurs du statut de… travailleurs pauvres. C'est dans ce contexte que nous avons appris le 5 décembre 2008 que «Paris veut mettre à l'honneur l'engagement solidaire : un passeport bénévole est désormais accessible gratuitement à ceux qui donnent de leur temps dans les associations, ONG, auprès de la réserve communale de sécurité civile...»

(...) «Mettre à l'honneur l'engagement solidaire» : Gisèle Stievenard, adjointe au maire, chargée de la politique de la ville et de l'engagement solidaire, résume d'une phrase l'esprit du passeport bénévole lancé par la Mairie de Paris avec l'appui de France Bénévolat, et qui servira concrètement à «faire valoir une validation des acquis professionnels pour un demandeur d'emploi après une activité de bénévolat.»

A quoi ressemble et sert ce passeport bénévole ?

«Le Passeport Bénévole permet :

- De décrire précisément chacune des missions réalisées bénévolement
- De faire certifier par chacune des associations que la mission a bien été réalisée
- De décrire les démarches de formation suivies grâce aux associations bénéficiaires
- Et de lier tous ces éléments au profil du bénévole

Le Passeport Bénévole bénéficie de l’appui de l’ANPE, du Ministère de l’Education Nationale, du Ministère de la Santé, de la Jeunesse et des Sports, ainsi que de l’AFPA. Il est reconnu comme pièce justificative pour les dossiers VAE du Ministère de l’Education Nationale et de l’AFPA. Il rentre dans le cadre des démarches d’accompagnement à la VAE de l’ANPE. Vous pouvez obtenir le Passeport Bénévole pour 1 € dans le réseau France Bénévolat et dans les associations partenaires.
»

(Parce qu'en plus il faudra le payer pour pouvoir travailler… gratuitement.)

«Le Passeport Bénévole a été initié par France Bénévolat, qui a notamment travaillé sur la base des outils mis en place dans les associations Eclaireurs et Eclaireuses de France et CNOSF (Comité National Olympique et Sportif Français), et a bénéficié des expériences de la DDVA Bretagne et du Dossier Bénévolat Suisse. Il a bénéficié du soutien de la Direction de la Vie Associative (Ministère de la Santé, de la Jeunesse et des Sports) et de la Caisse des Dépôts et Consignations.»

Ce qui signifie que l'initiative n'est pas qu'une expérience parisienne mais vise bien une extension nationale, selon le texte ci-dessous issu de la plaquette de présentation :

«La France compte aujourd’hui plus de 14 millions de bénévoles qui donnent généreusement de leur temps et de leur énergie au service de l’intérêt général. Les bénévoles qui s’engagent intensément pour une cause ou un projet ont un rôle irremplaçable pour notre pays. Cet engagement au service des autres est le reflet d’une France dynamique et volontaire pour bâtir une société unie et solidaire. Plus que jamais, nous devons tout faire pour préserver cette richesse, encourager et faciliter l’activité bénévole.

Telle est la volonté du Président de la République qui entend valoriser le bénévolat à travers la création d’un livret d'épargne civique qui donnera aux bénévoles des avantages concrets tels que des points supplémentaires aux examens pour les étudiants, des stages de formation gratuits, une exonération fiscale pour le don de temps et une majoration des droits à la retraite.

L’initiative de France Bénévolat va, dans le même sens, proposer à l’ensemble des bénévoles un instrument unique leur permettant de faire reconnaître leurs expériences et leurs compétences acquises au sein des associations notamment dans le cadre de la valorisation des acquis de l’expérience pour leur avenir professionnel. Cet outil contribuera ainsi à promouvoir le bénévolat.»

Gérard SARRACANIE
Directeur de la vie associative, de l’emploi et des formations
Ministère de la santé, de la jeunesse et des sports
(...)

=> LIRE TOUT L’ARTICLE

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Lundi, 06 Décembre 2010 22:49 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...