Actu Chômage

samedi
24 octobre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Bientôt une prime de 200 € pour les plus pauvres

Bientôt une prime de 200 € pour les plus pauvres

Envoyer Imprimer
Dans son discours de Douai, grand seigneur, Nicolas Sarkozy a annoncé pour avril 2009 le versement d'une prime exceptionnelle de «solidarité active» de 200 € en soutien à la consommation des plus démunis.

Sont concernées les 3,8 millions de bénéficiaires de minima sociaux : revenu minimum d'insertion (RMI), allocation de parent isolé (API), allocation de solidarité spécifique (ASS) pour les chômeurs en fin de droit, allocation adultes handicapés (AAH), minimum vieillesse... Cette mesure, d'un coût de 760 millions d'euros [à rapprocher des 370 milliards d’€ de prestations sociales versées en 2007 — ndlr d'Actuchomage], anticipe la mise en place, en juin, du revenu de solidarité active (RSA) et représente un complément de ressources ponctuel, après la prime de Noël de 220 € versée fin novembre à 1,5 million d'allocataires.

En dehors de cette disposition nouvelle et ponctuelle, le président de la République a, par ailleurs, repris l'essentiel des annonces et des promesses formulées antérieurement, assorties pour certaines d'entre elles d'un coup d'accélérateur. Le minimum vieillesse, la garantie de ressources des retraités qui ont peu cotisé, sera augmenté de 6,9% en avril. La hausse de cette prestation, qui concerne 600.000 personnes, devrait atteindre 25% en cinq ans d'ici à 2012. Cette mesure, inscrite au budget de la Sécurité sociale de 2009, a toutefois suscité une polémique au Parlement : pour le gouvernement, en effet, elle ne concerne que les personnes seules et non les couples. Autre confirmation d'une promesse de campagne : les pensions de réversion devraient elles aussi bénéficier d'un coup de pouce pour atteindre 60% du Smic dès 2010 au lieu de 2011.

[...] Au vu de ces annonces, le Secours Catholique a relevé que «l’aide alimentaire ne peut en aucun cas servir de politique sociale face à la crise. Ce sont bien l’ensemble des minima sociaux qu’il faut augmenter pour que les plus pauvres puissent subvenir par eux-mêmes à l’ensemble de leurs besoins».

(Source : Le Monde)

ATTENTION : cette «PSA» n'a rien à voir avec la prime de Noël => Lire en commentaire…

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Jeudi, 04 Décembre 2008 15:19 )  

Votre avis ?

Économie, chômage, emploi : Comment appréhendez-vous ces 12 premiers mois ?
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...