Actu Chômage

lundi
17 juin
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique La politique de comptoir de l'UMP

La politique de comptoir de l'UMP

Envoyer Imprimer
Stigmatiser les Français qui abuseraient les prestations sociales est un grand classique de la droite, ultralibérale avec ses «riches» et ultraréactionnaire avec ses «pauvres». Pendant ce temps, alors que les plus modestes s'écharpent entre eux, elle détourne l'attention du peuple sur les véritables profiteurs qui pillent la nation.

Elus politiques, entrepreneurs, rentiers, délinquants en col blanc et autres spéculateurs : la liste est pourtant longue (lire en commentaire), mais elle sait rester discrète. Seul compte le tapage médiatique du petit fait divers, écran de fumée qui marque les esprits et permet d'instaurer durablement les pires clichés.

Retour vers le futur

On se souvient du député UMP de la Creuse Jean Auclair qui, en février 2005, avait dit : «Mais ils ne veulent pas travailler, les chômeurs. Être payés à ne rien faire, c’est cela qui les intéresse !» S’ensuivit la mise en œuvre d’un arsenal de mesures coercitives à l’encontre des demandeurs d’emploi (contrôle mensuel justifié par un soi-disant meilleur suivi, radiations massives, etc…) orchestrée par le Premier ministre de l'époque, Dominique de Villepin.
Puis en 2007, une fois élu sur la haine du chômeur et du RMIste, Nicolas Sarkozy en a rajouté une couche. Afin de justifier sa politique de sanctions en cas de refus de deux emplois soi-disant «raisonnables», on se souvient qu'après une visite à l'ANPE de Melun en mai dernier, il avait dénoncé dans un discours adressé à des ouvriers le cas d’un chômeur plaquiste qui aurait refusé 67 offres en un an alors que l'intéressé… n'a jamais existé !

Aujourd'hui, c'est la rentrée. Le spectre des parents indignes qui détournent l'argent de la CAF destiné à leurs enfants vient d'être remis au goût du jour par le député UMP de l'Oise Edouard Courtial, qui s'octroie une agréable couverture médiatique en déclarant au Parisien : «L'allocation de rentrée scolaire ne doit pas servir à acheter des écrans plats» !!! Un «pavé dans la mare» inspiré d'une conversation captée… dans un café.

Le populisme fait le lit de la droite

A chaque époque ses boucs-émissaires. En 1899, la droite est demeurée unanimement antidreyfusarde. Puis en 1941, sous Vichy, sa politique de comptoir poussée à l'extrême se symbolisa par l'exposition «Le juif et la France» au Palais Berlitz, sur les Grands Boulevards de Paris, visant à inculquer l'antisémistisme — alors très en vogue en Europe — à la populace, monstruosité idéologique ne reposant sur aucune base scientifique. On a vu ensuite ce que ça a donné...

De nos jours, pas besoin d'organiser des expositions sur les tares des chômeurs, RMIstes et autres allocataires : la télévision, muselée par l'UMP, sert amplement de relais à ces fantasmes nauséabonds.

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mardi, 02 Septembre 2008 13:10 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...