Actu Chômage

vendredi
6 décembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse L’Elysée ne connaît pas la rigueur

L’Elysée ne connaît pas la rigueur

Envoyer Imprimer
Les dépenses de l'Elysée ont progressé de 8,4% en 2007 par rapport à 2006, passant de 32,383 millions à 35,111 millions d'euros, selon un document budgétaire transmis cette semaine à l'Assemblée nationale. Parmi les principaux postes de dépenses : les frais de personnel (+ 11%) et les travaux d’équipement et d’entretien (+ 53%). En revanche, les sommes dépensées pour l’achat de vin ont diminué de 44% en un an.

«Au moment où on dit que les caisses sont vides et où on réduit le nombre de fonctionnaires, à l'Elysée, Nicolas Sarkozy fait exactement l'inverse», s’indigne le député apparenté socialiste René Dosière. Dans un document très officiel, transmis cette semaine à l’Assemblée nationale avant le vote du règlement définitif du budget 2007, sont détaillées toutes les dépenses réalisées pour l’Elysée. Entre 2006 et 2007, une période marquée par le passage de témoin entre Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy, le budget a progressé de 8,4%.

En tête des dépenses, les frais de personnel. Ils représentent la moitié du budget total de la présidence, en hausse de 10,9%. Autre poste important : la dotation dédiée au seul président de la République, qui a bondi de 29% entre 2006 et 2007 (130.600 € contre 101.000 €) : «Rappelons que l'augmentation du traitement présidentiel, votée par le Parlement [dans le cadre du budget 2008], n'a pris effet qu'à partir de 2008», souligne René Dosière... Enfin, «en raison des opérations d'installation du nouveau cabinet» de Nicolas Sarkozy, les dépenses pour l’équipement et les travaux d’entretien ont explosé de 53%, passant de 1,9 à 3 millions.

Du côté des économies réalisées, les budgets de certains événements comme l’Arbre de Noël ou la Garden Party du 14 Juillet ont été amputés de 20 et 5%. Les dépenses en fleurs ont chuté de 17%, celles en vins de 44%. Le député René Dosière remarque, lui, que la progression des dépenses de l’Elysée est «trois fois et demie supérieure à celle des dépenses de l'Etat (+ 2,3%)».

(Source : Europe 1)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Samedi, 12 Juin 2010 02:18 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...