Actu Chômage

vendredi
25 juin
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités Chiffres du chômage : les statisticiens manifestent

Chiffres du chômage : les statisticiens manifestent

Envoyer Imprimer
Dans les locaux des services statistiques de l’Emploi, on n'avait jamais vu ça. Une intersyndicale appelle le personnel à manifester jeudi pour demander la non-publication des chiffres du chômage, entre les deux tours de la présidentielle, en raison de «la sous-estimation considérable du chômage» par ces statistiques.

Un rassemblement public, le premier de ce type dans l’histoire des services statistiques de l’Emploi, est prévu à midi devant la Tour Mirabeau (1) qui abrite à Paris la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (DARES) du ministère de l’Emploi, à l’appel d’une intersyndicale (2). «Quelques jours avant la sortie des chiffres du chômage à la fin avril et dans une phase cruciale du débat public, les syndicats du ministère de l’Emploi, de l’INSEE et de l’ANPE demandent à leurs directions de prendre leurs responsabilités et de ne pas publier l’estimation mensuelle des chiffres du chômage à la fin avril», exige-t-elle.

Les prochains chiffres du chômage doivent être publiés le 26 avril, entre les deux tours de la présidentielle. Or, l’intersyndicale dénonce «la confusion qui sévit actuellement» et appelle à la tenue d’Etats généraux des chiffres du chômage. Le taux publié et commenté mensuellement «ne reflète plus depuis 2005 les évolutions du taux de chômage aux normes du Bureau international du travail (…)», souligne-t-elle.

Fin mars, Eurostat, l’office européen de statistiques, a relevé les taux de chômage français sur plusieurs mois, et notamment à 8,8% pour le mois de février, contre 8,4% annoncé par le ministère de l’Emploi et l’INSEE. La différence s’explique par la décision de l’INSEE de reporter à l’automne la révision du taux de chômage à partir de l’Enquête Emploi, à savoir un vaste sondage permetttant de cerner directement la situation au plus près du terrain.
Les chiffres actuels du ministère français s’en tiennent, eux, aux listes communiquées par l’ANPE. «Le recours à ces données est fortement remis en question par les modifications apportées depuis 2005 dans la gestion admnistratives des demandeurs d’emploi à l’ANPE», souligne l’intersyndicale.

(1) La Tour Mirabeau se situe au 39-43 quai André Citroën, Paris 15e (M° Javel)
(2) Celle-ci associe les syndicats CGT, SYNTEF-CFDT, FO, SNU/FSU, Unsa de la DARES, le SNU/FSU, Sud, FO de l’ANPE et la CGT, la CFDT, Sud, FO de l’INSEE.

(Source : Libération)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mardi, 17 Avril 2007 16:31 )  

Votre avis ?

Que vous souhaiter pour 2021 ?
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...